Menu

Concert live de Pamika : Une aubaine pour sa relance

Le staff de l’artiste dirigé par Kenzo Cash Ligdi appuyé par l’AMPM a organisé le 5 aout dernier un concert live de l’artiste Pamika. En quête de visibilité et de spectacle dignes de ce nom, la voix à la voix envoutante était à l’honneur aux côtés de la diva ivoirienne Nayanka Bell à la salle des fêtes de Ouaga 2000. Un acte de courage et d’orgueil qui s’est soldé hier, par un sentiment de satisfaction selon son staff et le public qui avait massivement fait le déplacement.

C’est sous une fine pluie que petit à petit, le public avait regagné la salle des fêtes des fêtes de Ouaga 2000 contenant approximativement 400 places aux environs de 20h. Après l’hymne national entonné par le public et dirigé par les deux maîtres de cérémonie de la soirée Jacky El Phéno et Alino Faso, ce sont les artistes la reine Akouandambou, Malika, Floby et Alif Naaba qui ont ouvert le bal. Des insuffisances techniques ont entachées le bon déroulement de cette soirée. Le public ainsi que les acteurs sur la scène éprouvaient d’énormes difficultés à s’exprimer à cause du plein de lumière baroque qui les assaillait. Le fond de scène pâle associé à cette vague déferlante de lumières n’aura pas facilité la visibilité. Certes la sono aura joué un mauvais tour aux artistes invités, mais les plus expérimentés se sont merveilleusement bien débrouillés. En occurrence Floby et Alif Naaba. Quant à Floby, d’aucuns ont affirmé que le «baba » serait revenu à ses vieux amours. C’est une prestation honorable digne de son statut d’artiste adulé qu’il a offert à ce public. Voix et guitare simplement, mais le message et sa justesse vocale a fait frémir de joie le public. Certains n’ont pas hésité à extérioriser leur émotion dans la salle. C’est un Floby sans les «Roukaskass », mais plutôt un Floby VIP.

Alif Naaba : Les deux artistes Floby et L’artiste aux « pieds nus » ont fait preuve de professionnalisme et d’expérience sur scène. Malgré la qualité mitigée de la technique, ils ont su surpasser toutes ses difficultés en mettant en exergue leur talent artistique. Alif a donné un spectacle époustouflant, uniquement avec sa guitare et une, d’accompagnement. Il a complètement métamorphosé la salle. On se croyait en mini festival ou l’artiste a entretenu une connivence et une interaction avec son public.
Pamika aura fait une entrée assez mitigée avec le tube de Youssou N’dour. Quatre choristes et 7 musiciens étaient figés sur cette petite scène, pendant 5 mn observant les chorégraphes se trémousser sur la piste. C’est dans une sono grisonnante avec des vas-et-viens des techniciens sur scène que la sublime voix a égrené une bonne partie de son riche répertoire sous le regard studieux du Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme, Tahirou Barry.

1

No comments

Laisser un commentaire

Facebook

TELECEL

TELECEL

N’Ice Cream (25 40 17 66)

N’Ice Cream (25 40 17 66)

Moaga Studios

Moaga Studios