Recent Posts
a
24 May 2018

FESTIVAL RDV CHEZ NOUS: C’est parti pour la 9e édition

L’association arts, clowns marionnettes et musiques dans nos rues (ACMUR) a lancé le mercredi 7 février 2018 sur la place de la femme de gounghin, la 9e édition du festival rendez-vous chez nous. Un festival  qui déporte depuis 9 ans les arts de la scène dans les rues de certaines villes et villages d’Afrique. La cérémonie d’ouverture a été patronnée par le ministre de la culture des arts et du tourisme (MCAT) Abdoul karim Sango.

Ca y est, le coup de sifflet officiel est donné. La neuvième édition du festival rendez-vous chez nous, qui avait envahi depuis le 3 février 2018 les rues de la capitale Burkinabé, a été officiellement lancée le 7 février dernier par le nouveau ministre de la culture des arts et du tourisme (MCAT) Abdoul Karim Sango. Le directeur du festival, Boniface Kagambega, a pris la balle au rebond en indiquant que, depuis toutes ces années d’existence de la manifestation, c’est la première fois qu’un MCAT himself est présent à la cérémonie de lancement.

Depuis l’existence du festival, c’est la première fois qu’un ministre participe à l’évènement. Ici le nouveau ministre de la culture des arts et du tourisme Abdoul Karim Sango

Chose qui témoigne que le pays a vraiment changé, selon lui. Toutefois, comme l’a si bien dit Abdoul Karim Sango la soirée n’était pas faite pour des discours, elle était plutôt réservée aux  artistes qui avaient la charge de tenir en haleine les nombreux Ouagavillois qui ont effectué le déplacement. Ainsi les officiels et le public ont été confortablement installés par l’ambiance des grandes personnes de Boromo et du Mali. Le «  plat d’entrée » a été renforcé par la troupe Naaba Yadega composée uniquement d’adolescentes. Après cette bonne dose de liwaga dans une ambiance folklorique, les acrobates ghanéens se sont invités sur la scène. Là nous avons pu constater un véritable brassage culturel puisque ces acrobates  ont exprimé leur savoir-faire avec l’accompagnement de tubes coupé décalé.

Le public a applaudi les prestations des troupes à l’ouverture

Le moins que l’on puisse dire est que la prestation de ce groupe de ghanéens a visiblement plu aux uns et aux autres au regard des applaudissements bien nourris et des cris de joie. Par la suite, la compagnie divine du Bénin a entretenu le public avec un spectacle de marionnettes. Le marionnettiste de cette compagnie a su bien manier ses figurines dans une rythmique dominée par le son du djembé. De la musique live il y avait aussi à cette cérémonie d’ouverture avec la révélation du Marley 2017 Osborn Bado et bien d’autres. Le directeur du festival a attiré  l’attention du ministre en charge de la culture sur le fait que depuis le début, le soutien à l’organisation du festival vient uniquement de l’extérieur et jamais du Burkina Faso.

Boniface Kagambega s’est réjoui de la présence du ministre

Le MCAT, Abdoul Karim Sango s’est dit marqué par la forte mobilisation des enfants autour du festival. Selon lui cet état des faits est un indicateur de joie que RDV chez nous procure aux Africains. Il n’est pas passé par quatre chemins pour affirmer que dans un univers mondialisé, un univers où il n’y a plus véritablement de frontières entre les peuples du fait des avancées technologiques, l’Afrique ne peut qu’apporter sa culture. Pour finir, Abdoul Karim Sango a réaffirmé sa volonté de faire en sorte que les artistes puissent vivre décemment de leur talent, et a promis d’apporter son  soutien  au festival. C’est parti donc pour 2 semaines de festivités dans les rues de Ouagadougou, de Bobo Dioulasso, de Loumbila et de Komsilga.  Sans oublier la  ville de Bamako au Mali qui accueillera également la manif.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

 
Share With:
Rate This Article
No Comments

Leave A Comment