Menu

MUSIQUE: Yoni Is Back

L’artiste musicien Yoni, de son vrai nom Abdoul Dramane Yoni, a rencontré les hommes de médias le 04 décembre 2017 à Ouagadougou,  pour présenter son sixième opus  intitule Manoum yaam (s’écouter soi-même en langue mooré). Un sixième album qui intervient après cinq années d’éclipse sur la scène musicale du pays des hommes intègres.

Ou est-il passé ? Pourquoi ce silence ? Ainsi s’interrogeaient plusieurs fans de celui la même qui a été révélé aux mélomanes en 2005, avec le titre  à succès Nonglom issu de son premier album baptisé Songtaaba. Pour répondre à ces interrogations et reconquérir  le cœur du public, le kundé d’or 2008 a signé son retour le 4 décembre 2017, avec un sixième album fort de 12 titres, qui entremêle des rythmes variés allant du liwaga au zouk en passant par le rock. Devant la presse, d’entrée de jeu, l’artiste a toute suite levé le voile sur les inquiétudes qui pesaient autour  de son absence temporaire dans la sphère musicale burkinabè, en brandissant l’argument du recul pour mieux sauter. Il a souligné que depuis 2011, il séjournait plus en côte d’ivoire pour se perfectionner en tant qu’arrangeur  et découvrir d’autres tendances musicales.

Manoum yaam  nous parle dans un style imagé et plein d’humour de la réalité quotidienne des burkinabé. Une description des faits de  société qui se tient loin de la politique, en raison de la méfiance de l’auteur vis-à-vis de ce domaine. « J’ai toujours aimé le voyage à tel enseigne que je n’aimerais pas que la politique m’empêche de le faire », a-t-il dit

         Les mélomanes découvriront des titres à leur couper le souffle

   Dans cette œuvre, les adeptes  du style musical de l’interprète de Gilbert auront  droit à  « Zoemponse la laafi » (Se sauver c’est la santé) une reprise en mooré de la chanson « solidarité » de Magic system, qui traite de la parenté à plaisanterie, ou à « M souaba wende » (seigneur Dieu) le seul titre qui est accompagné d’un clip vidéo et qui traite des créatures célestes. Ceux qui veulent danser peuvent se mouvoir un peu avec « liwaga dance », ou « aventure remix club » qui répond du même coup aux fans qui se demandaient pourquoi Yoni a disparu. Dans ce joyau de 12 titres, l’artiste n’a pas omis d’évoquer un phénomène qui est en vogue actuellement au sein de la jeunesse burkinabé, à savoir les boissons frelates. « Koro koro » est donc là pour appeler ces derniers à la raison. En outre, il faut noter que l’album est chanté en mooré, en semi français-anglais. Il a été concocté par des arrangeurs comme petit Jano avec « liwaga dance », Adama Kouanda avec « M souaba wende », et Yoni lui-même qui a mijoté le titre « Koro Koro »

Les journalistes ont été invités à faire sien le nouvel album de Yoni

Empereur Demgui le gladiateur souhaite que l’album soit adopté

Prosper Guiedem alias empereur Demgui le gladiateur, le manager de l’artiste a invité les professionnels des médias, les gérants de discothèques, de maquis, de clubs, ainsi que tous ceux qui concourent au développement de la culture burkinabé à faire de ce sixième « bébé » le sien. Il n’a pas manqué de préciser que, le staff est en train de mettre les petits plats dans les grands pour organiser un véritable concert dédicace digne du nom de l’enfant prodige de fada N’gourma. Parlant de ce concert dédicace, Yoni nous a confié  qu’il est fort probable que  cet évènement se tienne entre mars et avril 2018. Mais pour l’instant, « Manoum yaam » est disponible chez tous les bons revendeurs de CD. Vous y êtes donc invités pour renforcer vos bacs à disques.

Sougrinoma Ismael GANSORE

 

No comments

Laisser un commentaire

Elitis Express

Elitis Express

Promo Canal Plus

Promo Canal Plus

Facebook

TELECEL

TELECEL

N’Ice Cream (25 40 17 66)

N’Ice Cream (25 40 17 66)