Menu

SITHO 2017 : Le défi relevé dans un contexte difficile

La 12e édition du SITHO a refermé ses portes dans la soirée du 1er aout 2017 à Ouagadougou. Après quatre jours d’expositions, d’excursions touristiques et surtout d’un colloque sur le thème, “Tourisme interne:enjeux et défis”, l’heure était au bilan et aux récompenses.

 

Ce n’était pas gagné d’avance, mais les organisateurs ont réussi le pari d’organiser la 12e édition du SITHO malgré le contexte sécuritaire sous régional fait d’attaques terroristes .“ L’activité touristique est plongée dans un véritable marasme ces dernières années avec comme symptômes une baisse drastique de l’arrivée de touristes étrangers, de désertion des établissements hôteliers et des menaces de pertes d’emplois pour de nombreux acteurs de la chaine touristique et hôtelière ”, a regretté le président du comité national d’organisation, Jean Paul Koudougou pour qui, malgré tout, le défi organisationnel de cette édition a été relevé.

Le ministre Tahirou Barry s’est réjoui du bon déroulement de l’édition 2017 du SITHO

C’est d’ailleurs cette raison qui a inspiré le thème de l’édition, “Tourisme interne:enjeux et défis”. Le colloque organisé autour du thème a, pendant deux jours permis aux chercheurs et professionnels de la culture et du tourisme de présenter les opportunités touristiques du Burkina, de déceler les préoccupations  communes et d’envisager les pistes de  solutions pérennes. Pour le président du comité national d’organisation du SITHO 2017, “il reste à les exploiter et à mettre en œuvre les recommandations de façon responsable, participative”.

C’est autour d’un gala de clôture que les prix ont été décernés aux meilleurs exposants

Le ministre de la culture des arts et du tourisme a félicité toutes les parties prenantes. Tahirou Barry a rappelé que la plus grande richesse du Burkina Faso, c’est son patrimoine culturel, artistique et touristique. « Un puissant moteur de réduction de la pauvreté, source de richesse et de création d’emploi » a poursuivi le ministre tout en insistant qu’il faut garder espoir, malgré les contingences.

Des prix ont été remis aux meilleurs exposants

Du SITHO 2017, Tahirou Barry en tire un bilan satisfaisant avec la participation de plusieurs pays de la sous région. Comme le président du comité national d’organisation, Jean-Paul Koudougou, le ministre de la culture des arts et du tourisme a rassuré que les recommandations du colloque seront mis en œuvre.

Des acteurs du tourisme et de hôtellerie récompensés

La cérémonie de clôture a aussi été marquée par des prestations d’artistes et surtout par la remise des prix. Le prix de l’intégrité, innovation de cette édition a été décerné au Mogho Naaba Baongo. Le jury a reconnue en lui, un exemple vivant d’honneur , de grandeur et de sagesse dont les Burkinabè devraient s’inspirer.

Pour les autres prix, le meilleur stand pays est revenu une fois de plus à la Cote d’Ivoire. Le Niger et le Togo arrivent perspectivement 2e et 3e.  La région de l’Est s’est adjugée la première place dans la catégorie meilleur stand région. Le Centre ouest et le Centre complètent le podium.

Les artistes étaient de la fête

Pour les stands professionnels, c’est Hotel Laafi qui a plus convaincu le jury. Le meilleur guide national de tourisme, c’est Jean-Baptiste Zongo, ainsi en a décidé le jury de la 12e édition du SITHO qui avait le Niger comme pays invité.

Les lauréats sont repartis avec des trophées et des attestation de reconnaissance de leurs mérites.

Thiombiano

1

No comments

Laisser un commentaire

Facebook

TELECEL

TELECEL

N’Ice Cream (25 40 17 66)

N’Ice Cream (25 40 17 66)

Moaga Studios

Moaga Studios