Menu

Stromae, hospitalisé à nouveau

Le chanteur belge a perdu toute envie de chanter sur scène et confie «perdre la boule» à nos confrères de Libération. Le dandy de 32 ans se concentre désormais sur son rétablissement et sa reconversion dans le milieu de la mode.

L’interprète de Papaoutai ne va pas bien depuis qu’il a subi les effets secondaires d’un traitement contre le paludisme en juin 2015. Dans une interview croisée avec Karl Lagerfeld avec nos confrères de Libération , il raconte pourquoi il ne souhaite plus faire de la musique et monter sur scène.

«Je perds la boule complètement» raconte le musicien de 32 ans, décrivant des journées qui «commencent à midi». «J’écris la nuit. Pour être honnête, j’ai été hospitalisé, donc là je suis encore un peu sous traitement, et c’est pour ça que je me réveille tard. J’ai fait une réaction au Lariam, un antipaludique, super super grave. J’ai fait une décompensation psychique. C’est vraiment pas chouette. J’ai fait une rechute il n’y a pas longtemps. Alors je ne m’impose pas d’horaires compliqués.»

Le maestro décrit ses crises: «Ça tourne dans la tête, et on a de grosses crises d’angoisse.» S’il continue de faire «de la musique le soir, la nuit», le chanteur belge avoue en parlant de ses chansons: «je n’ai plus trop envie de les chanter. Je croise souvent des gens qui me disent “alors c’est quand le prochain album?”. Le plus important aujourd’hui, c’est que je sois bien avec moi-même».

210 concerts en deux ans

Au-delà de sa maladie, il décrit ce que de nombreux artistes éprouvent avec leurs chansons à succès. Il raconte que même son compatriote Jacques Brel «n’aimait plus» Ne me quitte pas «à la fin». Il explique aussi en avoir assez des concerts: «J’ai aimé mais plus maintenant. J’en ai fait trop: 210 en deux ans. C’était trop».

Maintenant reconverti dans la mode aux côtés de sa femme Coralie, l’interprète de Alors On Danse ne reste pas très loin de la sphère musicale non plus: «On fait des clips pour d’autres artistes, des collections . On sortira la cinquième collection l’année prochaine avec notre premier défilé, qui sera plutôt un spectacle».

Pour celui qui s’est en grande partie fait connaître grâce à ses petites vidéos improvisées sur YouTube, c’est un comble. Il revient d’ailleurs sur cet épisode de sa vie: «C’est mon manager qui m’avait conseillé de faire des petites vidéos pour me faire connaître. Je les ai faites sur le ton de l’humour, de l’ironie. Je ne suis pas très doué en musique… Je chipote, je ne suis pas un virtuose. Je me voyais comme un personnage un peu ridicule dans ces vidéos.»

Figaro.fr

 

No comments

Laisser un commentaire

Facebook

TELECEL

TELECEL

N’Ice Cream (25 40 17 66)

N’Ice Cream (25 40 17 66)

Moaga Studios

Moaga Studios