19 October 2021

50 ANS DE MUSIQUE D’ABDOULAYE CISSE : L’homme à la guittare a failli craquer

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Le centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA) a accueilli le samedi 5 mai dernier le concert marquant les 50 ans de musique de Abdoulaye cissé. Sous le regard admiratif de plusieurs autorités de la culture dont le parrain de ce jubilé d’or, Walib Bara et d’un public multi-générationnel, l’homme à la guitare a justifié tout le bien qu’on raconte de lui avec des prestations de hauts vols.

Au Burkina Faso on a coutume de reconnaitre le mérite des grands hommes après leur décès. Pour justifier ce constat nous pouvons nous référer aux exemples de feu Idrissa Ouédraogo et Georges Kabore qui, à un certain moment étaient passés aux oubliettes jusqu’à ce que la faucheuse les emporte avant qu’on reconnaisse qu’ils étaient des Baobabs. Cependant, au regard de toute l’attention et la grande mobilisation  du public a son jubilé d’or, Abdoulaye Cissé semble être sorti du lot. Pour rendre inoubliable le concert des 50 ans de musique du créateur des colombes de la révolution et les petits chanteurs au point levé, des artistes de la nouvelle génération comme Ahmed Cissé, Pamika la star, Dez Altino, Amety Méria, mais aussi de la « old school » comme Madou Koné auteur de l’hymne de la semaine nationale de la culture ont apporté leur grain de sel.

Abdoulaye Cissé signant des autographes pour ses fans

D’entrée de jeu Ahmed Cissé, fils d’Abdoulaye Cissé (AC) a confortablement installé le public. Après lui,  Pamika la star a fait vibrer la salle du CENASA avec une voix perçante. Par la suite le parrain de la soirée Walib Bara Directeur général du Bureau Burkinabé du Droit d’Auteur a salué le talent de l’artiste en affirmant qu’il a fait ses premiers pas d’écriture de Biographie d’artiste et de production phonographique auprès d’Abdoulaye Cissé. L’invité d’honneur du spectacle Mme Valerie Kaboré, élue consulaire au titre des entreprises culturelles et  créatives à la CCI-BF a demandé aux autorités en charge de la culture de soutenir d’avantage nos artistes afin qu’ils puissent continuer à créer et à vivre dignement.

Les Burkinabè sont sortis nombreux pour témoigner leur reconnaissance à Abodulaye Cissé

Un cri de cœur qui ne semble pas tomber dans l’oreille d’un sourd, puisque la directrice générale des arts représentant le ministre de la culture des arts et du tourisme a promis de transmettre le message à qui de droit. Après ces différentes allocutions le prince national, Dez Altino a fait son entrée sur scène pour raconter  l’histoire de sa musique. L’auteur de « Kongossa » a chuté avec sa chanson « Tata ». Amity Méria a poursuivi le show avec son orchestre au grand complet. Elle a laissé entendre que 50 ans de musique égal à 50 ans de combat ce qui mérite un tonnerre d’applaudissements pour l’interprète de Maria chéri. A la suite de la prestation d’Amety Méria le moment était venu de suivre le VTR des témoignages

                                   Tous étaient unanimes, Abdoulaye Cissé est un grand musicien

Amity Méria est venu apporté sa touche à la célébration

Que ce soit l’artiste musicien Kisto Koinbre, le musicien arrangeur et compagnon de AC, Desiré Traore ou encore la chanteuse Remeka, le journaliste Cyr Ouedraogo, le styliste François 1er, l’entrepreneur culturel papa Darga, tous ont reconnu que le lauréat du prix découvertes RFI 1983 est un baobab de la musique voltaïque des années 60 à 80 et Burkinabé des années 80 à nos jours. Ils ont souhaité comme un seul homme que l’artiste puisse vivre longtemps et surtout soit imbu d’inspiration pour continuer a bercer ces fans. De plus l’ensemble des artistes qui ont accompagné AC dans son concert se sont rejoints sur le podium pour chanter l’incontournable « Happy Birthday ». Pris dans une joie totale, l’homme à la guitare sautillait de joie et ne cessait de dire merci à tous ces artistes, ces autorités, tout ce public qui a contribué à rendre mémorable son jubilé d’or.

Pendant sa prestation il a tenu à dire qu’il ne s’attendait pas à une telle mobilisation. «  Ce que vous avez fait ce soir montre que vous me porter dans vos cœurs. Moi aussi je vous porte dans mon cœur. Je n’oublierai jamais ce moment. C’est Dieu qui vous payera. », a-t-il lancé avec une voix pleine d’émotion. L’artiste a confié par la suite que cet anniversaire n’est qu’un escale dans la suite de sa carrière. Il a promis de mettre sur le marché discographique un album de 16 titres d’ici le mois de novembre 2018. Il compte également effectuer une tournée en fin 2018 toujours dans le cadre du cinquantenaire de sa musique.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR