Afriyelba
A la Une Société

A COMBIEN LE GROUPE ORANGE A-T-IL RACHETE AIRTEL BURKINA ? Réponse avec Bruno METTLING DGA du groupe


Hier  16 mars, au lancement officiel de la marque Orange au Sopatel Silmandé, les journalistes et les communicateurs  ont montré un très grand intérêt pour le groupe qui vient de s’installer définitivement au Burkina Faso. Ils l’ont manifesté aussi bien à travers leur présence massive (plus d’une centaine de journalistes nationaux et internationaux) que par les questions d’éclaircissement qu’ils ont adressées aux conférenciers afin de  tout savoir sur la marque qui « Rapproche de l’essentiel ». Nous vous proposons dans les lignes qui suivent des questions importantes soulevées et les réponses qui  ont été apportées.

 

A Combien Orange Burkina a-t-il racheté Airtel ?

Réponse de Bruno METTLING, Directeur Général Adjoint du groupe Orange et PDG du groupe Orange Afrique et Moyen Orient : « Acceptez que nous ne vous dévoilons pas ici le prix du rachat de Airtel Burkina par Orange parce que cela relève du secret des affaires. Tout ce que je peux vous dire c’est que nous l’avons racheté à un prix que nous trouvons élevé. Aussi, je peux vous dire que nous ne regrettons rien de notre investissement ».

Orange Burkina va-t-il continuer à soutenir le sport comme le faisait Airtel ?

Bruno Mettling : « Bien sûr que oui. Et nous allons même faire mieux que  Airtel. Je vous confie que je suis un grand fan des Etalons du Burkina Faso, je porte le maillot régulièrement. Nous vous donnons l’assurance que nous allons continuer à soutenir l’équipe nationale qui, faut-il le rappeler, vient de faire une très belle prestation à la CAN au Gabon.   Nous sommes une marque très engagée dans le sport et dans les grands évènements en général. Nous avons soutenu l’euro et la CAN, nous comptons donc rester dans cette dynamique pour rapprocher les Africains et les Européens de l’essentiel ».

Les journalistes ont prêté une oreille bien attentive à la présentation du groupe Orange

Les promoteurs de spectacles se plaignent au Burkina du manque de sponsoring. Que fera Orange Burkina pour changer la donne ?

Réponse de Ben Cheick HAIDARA, DG Orange Burkina : « Vous savez avec Airtel je n’avais pas une marge de manœuvre pour ce qui concerne l’enveloppe allouée au sponsoring. Mais avec Orange, j’ai les coudées franches, je remercie Bruno METTLING et Mamadou BAMBA pour la confiance qu’ils m’ont accordée, non seulement en me reconduisant à la tête de Orange Burkina mais aussi en me donnant la liberté décision. En plus je dois ajouter qu’Orange est la seule entreprise de téléphonie qui alloue un budget colossal au sponsoring. Je pense qu’avec Orange, les lignes vont bouger ».

Ben Cheick Haidara, le DG de Orange Burkina annonce une offre exceptionnelle pour ce week-end

En 10 ans cela fait 4 fois que la même entreprise de  téléphonie mobile a passé de main. Celtel, Zain, Airtel et maintenant Orange. Quelle garantie donnez-vous au public qu’au bout de 2 ou 3 ans Orange aussi ne va pas quitter le Burkina ?

Bruno METTLING : Votre inquiétude est fondée et je vous comprends parfaitement. Laissez-moi vous dire que lorsque nous nous installons dans un pays, c’est pour une longue durée. Nous avons deux zones principales d’investissement que sont l’Europe, et l’Afrique et le Moyen Orient. Très rarement nous quittons un pays. Nous avons décidé de financer la construction de la fibre optique qui va relier la Côte d’Ivoire au Burkina parce que nous nous sommes inscrits dans la durée. Si non on aurait trouvé une autre alternative. Soyez donc rassurés nous sommes au Burkina Faso pour longtemps.

En reprenant Airtel, avez-vous licencié des employés ?

Bruno METTLING. Nous avons une politique d’emploi très clair. Il nous arrive très rarement de procéder à des licenciements lorsque nous reprenons une téléphonie mobile. Nous avons trouvé une équipe très motivée au Burkina et très dynamique à qui nous avons décidé de renouveler notre confiance. Nous avons une conviction qui est qu’il n’y a pas de performance économique sans performance humaine et sociale. Bien attendu, il peut  arriver que pour une raison ou pour une autre on procède à des réajustements. Ce qui n’a pas été le cas ici au Burkina Faso. Lorsque nous rachetions Airtel, nous avions un effectif de 263 salariés. Aujourd’hui nous en avons 260.

Yannick SANKARA

 


Articles similaires

Covid 19: Le groupe SODIGAZ contribue à la résilience de 245 PME burkinabè.

Afriyelba

Africa Mousso 2022 : Deux millions de francs CFA pour la gagnante de la 6eme édition.

Afriyelba

Miss Universités: Les inscriptions prennent fin demain 31 janvier

Afriyelba

1 comment

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR