Afriyelba
A la Une Musique

BBDA : « Le « gombo » de la première session tombe le 27 février » informe Walib Bara


Le directeur général du Bureau Burkinabé des Droits d’Auteurs (BBDA) et sa directrice de la répartition se sont entretenus avec les hommes de médias, ce vendredi 23 février 2018 dans leurs locaux.  L’objectif  était d’informer l’opinion publique et particulièrement les artistes sur la première session de payement des droits d’auteurs qui s’étalera du 27 février au 27 mars 2018 à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso.

« Cette première session de payement des droits d’auteur porte sur les droits de reproduction mécanique, les droits de reproduction par reprographie, les droits relatifs au téléchargements de sonneries pour téléphones portables et tous les droits en instance. » Voilà en substance ce que l’on peut retenir de l’adresse du premier responsable du BBDA, Wahabou Bara, aux journalistes ce vendredi dans la matinée. Les droits de reproduction mécanique sont les redevances qui ont été collectées auprès de tous ceux qui ont effectués des duplications d’œuvres artistiques.

Cette première tranche de payement concerne les auteurs, les producteurs, les artistes dont les œuvres ont été dupliquées dans la période du 1er juillet au 31 décembre 2017, à en croire Delphine Some directrice de la répartition. Les droits de reproduction par reprographie sont les droits perçus auprès des secrétariats publics, des établissements qui disposent de photocopieur ou des importateurs d’appareils pouvant servir à photocopier ou à reproduire des œuvres littéraires. A ce niveau les droits reviennent aux auteurs des œuvres qui ont été édités et publiées et qui sont déclarées au BBDA, selon la directrice de la répartition.

En Outre il faut dire que les droits relatifs aux téléchargements de sonneries pour téléphones portables sont collectés auprès des trois compagnies de téléphonie mobile au Burkina Faso. Delphine Some a laissé entendre que ces droits concernent les éditeurs des œuvres musicales qui ont été téléchargées par les réseaux de téléphonie mobile au cours de l’année 2017. Par ailleurs il importe de noter  qu’en ce qui concerne les droits en instances, ce sont les artistes qui n’ont pas encore retiré leurs droits d’auteurs depuis 2014 jusqu’en  2017. Madame Somé  a ajouté que le montant des droits mis en paiement en cette répartition de février s’élève à 50 228 486 FCFA contre un montant de 20 873 087 FCFA en 2017.

Une progression qui a été possible grâce à la franche collaboration entre le BBDA et les 3 réseaux de téléphonie mobile, sans oublier la douane.  De plus le directeur général du BBDA a demandé aux créateurs des œuvres de l’esprit de toujours déclarer leurs productions, et d’éviter de garder trop longtemps leurs droits en instances dans les caisses de sa structure. Il a invité aussi les organisateurs de spectacles à déclarer au moins 72h à l’avance leurs activités. Aux utilisateurs des œuvres artistiques, Wahabou Bara a sollicité le payement régulier des droits d’auteur et la fourniture de relevés de programmes soigneusement renseignés.

 Sougrinoma Isamael GANSORE


Articles similaires

Bertrand Traoré: « Je vais marquer au Gabon et danser le « mot de passe » ou le « Super »

Afriyelba

5e étape Tour du Faso: L’Erythréen a repris son maillot jaune

Afriyelba

Fitini show: Les remerciements de Moussa Dembelé, président de l’association Déni Demè

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR