Afriyelba
A la Une Société

Bertrand BAMBARA, A PROPOS DU CHARITY DAY 2018 « Nous avons prévu offrir des bourses d’études à des enfants « 


Burkina Charity, c’est le nom de cette association qui a décidé de voler au secours des enfants démunis. Par ses actions, elle a réussi, un tant soit peu, en 2017, à faire sourire beaucoup d’enfants avec les fonds récoltés lors de la 1re nuit gala.  Cette année, la nuit gala se tiendra le 20 juillet prochain. Dans cette interview, le président de l’association Burkina Charity, Bertrand Bambara nous donne le contenu cette soirée.

Afriyelba : Votre association organisera une soirée gala, ce 20 juillet 2018. Ce sera l’occasion également de collecter des fonds. Est-ce que vous pouvez nous dire ce qui vous a motivé à tenir un tel évènement ?

Bertrand Bambara : Cette initiative est partie d’un constat, celui que, nous voyions souvent, dans les médias, des enfants qui souffrent parce qu’ils n’ont pas à manger et d’autres qui meurent par manque de couveuses. Et, dans la plupart des cas, les décisions viennent des autorités et des ONG pour résoudre le problème. Donc, à un moment donné, nous avons décidé de nous engager aussi pour aller au secours de ces enfants. C’est ainsi que nous nous sommes réunis dans un mouvement dénommé « Burkina Charity » qui est une association qui regroupe des étudiants, des travailleurs et certaines bonnes volonté. Jeunes, nous voulons  apporter notre pierre à la construction de l’édifice. C’est pourquoi nous avons initié cette soirée gala de récolte de fonds et de dons pour ensuite les reverser pour le compte d’orphelinats et aider les enfants qui sont dans le besoin. Car, aujourd’hui, pour nous, la révolution ne se fait plus par les armes, mais par les idées et les bonnes actions qui en découlent.

Vous êtes à votre deuxième édition, cette année 2018. Qu’en a-t-il été de la première édition ?

La tenue de la première édition, pour dire vrai n’a pas été facile. Mais nous sommes conscients qu’en toute chose, les débuts sont difficiles. Néanmoins, nous avons été satisfaits du fait qu’on a pu le tenir. C’est un combat que nous menons et nous comptons le poursuivre.

Mais quel a été l’apport de cette première édition dans vos actions d’aide aux enfants démunis ?

 

A l’issu de la première édition, nous n’avons pas pu récolter beaucoup de fonds. De certaines bonnes volontés, nous avions eu des vivres. Lors de la soirée également, nous avons vendu des maillots dédicacés. Les deux premiers étaient de Bertrand Traoré et de Prejuce Nacoulma et l’autre avait été dédicacé par l’ensemble des Etalons. Avec la vente de ces maillots, nous avons pu entreprendre des actions plus tard. Nous avons pu faire un don aux enfants de l’orphelinat Sainte Thérèse de Loumbila. Après cela, nous avons cotisé entre membres de l’association et avons fait un arbre de noël au profit des enfants de l’orphelinat de Ziniaré.

Où en êtes vous avec les préparatifs de la deuxième édition ?

Les préparatifs vont bon train. Nous avons déjà des personnes de bonnes volontés qui nous soutiennent et nous comptons faire en sorte de réussir l’évènement et offrir un sourire à ces enfants qui souffrent. Pour cette 2e édition, on a même prévu offrir des bourses d’études à des enfants. Aussi, nous avons lancé un cri de cœur au niveau du ministère en charge de l’action social pour un soutien. Et, nous espérons avoir gain de cause.

Quel sera le contenu de cette soirée ?

Nous avons prévu un grand défilé de mode avec 3K fashion. Il y aura des prestations d’artistes dont Imilo Le Chanceux. Lors de la soirée, nous prévu de valoriser le travail d’un jeune étudiant qui, à partir des pneus usagés des véhicules, fabriques des fauteuils et des pots de fleurs. C’est une manière, pour nous, de montrer aux yeux du monde que la jeunesse burkinabè est en plein travail.

Quelles sont vos attentes, pour cette soirée ?

C’est d’abord inviter le public burkinabè à y participer, à venir nous soutenir afin que nous puissions donner du sourire à ces enfants en difficulté. Nous invitons chacun à faire parler son cœur, ce 20 juillet, à l’hôtel Laïcao.

Et, comment y prendre part ?

C’est simple, il y a un numéro orange money que les uns et les autres peuvent trouver sur notre page Facebook, Burkina charity. Donc, ceux qui ne pourront pas venir à la soirée peuvent faire directement leur don sur ce numéro. Pour ceux qui veulent venir à la soirée aussi, il suffit de se rendre sur notre page, ou nous contacter sur le numéro 71 76 28 70 prendre le ticket.

Quelle garantie vous donnez à ces personnes qui auront envies de vous suivre et de vous accompagner ?

Tout ce que nous recevons comme soutien est traçable. Notre garantie c’est la traçabilité. Tout ce que nous faisons est suivi et couvert par la presse. Cette année, nous avons même demandé au ministère de l’action sociale d’être présent et constater de visu ce qui va se passer. Nous avons également invité le ministère à nous donner le nom d’autres orphelinats afin que  nous puissions élargir notre champ d’action. Et, pour terminer, sur notre site web, vous pouvez trouver tout ce que nous avons entrepris comme actions depuis le début.

Donc, j’en appelle à la jeunesse, aux bonnes volontés de nous accompagner pour que nous réussissons ce combat noble qui est celui de donner de la joie autour de nous.

Propos recueillis par A.S


Articles similaires

Musique: L’expertise de la Cour du Naaba sollicitée en RD Congo

Afriyelba

ELIMINATOIRES COUPE DU MONDE 2018: LE BURKINA OPPOSE AU BENIN

Afriyelba

Les enfants de Arafat: « Papa était un père formidable … ».

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR