Afriyelba
A la Une

BOUREIMA MAIGA, CONTRY MANAGER DE PROMASIDOR « Nos bouillons ONGA ont tout ce qu’il faut pour le bonheur des consommateurs »


Boureima Maiga est le représentant pays du Groupe PROMASIDOR au Burkina Faso. C’est un groupe qui fait beaucoup dans la fabrication et la commercialisation des produits alimentaires. Entre autres, le lait Cowbell, les bouillons ONGA, du café PROMACAFE, du thé Top Tea, des jus de fruit, et du fromage. Présent dans une trentaine de pays africain, le groupe est reconnu pour la facilité qu’il offre aux consommateurs dans l’acquisition de produits nutritionnels. Au Burkina Faso, PROMASIDOR fait ses premiers pas avec deux de ces produits phares que sont, les bouillons ONGA et le lait Cowbell. Pour en savoir davantage sur les avantages liés à la commercialisation et à la consommation de ces produits, nous avons rencontré le représentant pays du groupe. C’était à l’occasion d’une session de formation que ce dernier a donné à l’endroit d’un groupe de commerciaux, ambassadeurs des produits PROMASIDOR.

Afriyelba : Pouvez-vous nous expliquer les objectifs de la formation que vous avez dispensé à l’endroit des jeunes ?

Boureima Maïga : Ce sont des jeunes que nous avons recruté via une agence avec qui nous sommes partenaire. La formation intervient dans le cadre de l’introduction d’une nouvelle marque de bouillon ici au Burkina, du nom de ONGA. Pour le moment, nous entendons lancer la variante ONGA Poulet, du fait que le Burkina soit réputé pour être plus orienté vers les saveurs poulet.

Le bouillon ONGA est déjà bien apprécié au Burkina

Qu’attendez-vous de ces jeunes qui ont reçu de la formation ?

Nous avons deux équipes. Il y a d’abord une équipe qui sera orientée vers tout ce qui concerne la disponibilité du produit au niveau des revendeurs que nous appelons les « Mamies ». Cette équipe ira directement voir ces femmes pour leur faire l’offre. Egalement, les demi-grossistes au niveau des marchés seront touchés par cette équipe. Donc, en gros, la première équipe interviendra dans le circuit de distribution. Nous voulons par ce mécanisme que le produit soit constamment disponible pour les consommateurs. L’autre équipe sera orientée dans les foyers. Dans notre jargon, leur action consistera à faire du « door to door », c’est-à-dire du porte à porte. Les agents iront dans les foyers rencontrer les consommateurs et leur proposer notre produit selon un mécanisme promotionnel. Cela, pour que ces personnes puissent disposer de notre produit, le consommer et l’accepter car, nous sommes convaincus de la bonne qualité de notre produit par rapport à la concurrence. Donc, le « door to door », nous permettra de favoriser l’accès à notre produit.

Ceux qui ont bénéficié de la formation sont donc des ambassadeurs de ONGA ?

En effet, ce sont des ambassadeurs de ONGA auprès des demi-grossistes, des mamies et des consommateurs. C’est, dans notre langage, le tirer-pousser, qui permet d’actionner la distribution et d’attirer le consommateur accompagner d’une activité promotionnelle.

Que leur avez-vous appris ?

Boureima Maîga expliquant les avantages de ONGA aux ambassadeurs

Nous leur avons présenté le produit et la structure qui fabrique ces produits qui est le Groupe PRMASIDOR, présent dans près de 30 pays. Ils ont pu donc s’apercevoir que le produit ONGA est leader partout où il est lancé en Afrique. Nous leur avons présenté les propositions exclusives de vente. Ce sont les avantages du produit tant pour le circuit de distribution que pour les consommateurs. Tout cela, dans le but qu’ils soient au parfum de tout ce qui tourne autour de ONGA et ses bienfaits.

Quels sont les objectifs que vous visez avec la promotion du produit ONGA ?

Au Burkina Faso, nous entendons être le numéro 1. Cela ne se négocie pas, c’est même un impératif car nous sommes convaincus de la qualité de notre produit. Nous sommes convaincus de l’avantage concurrentiel que nous avons et aussi, nos produits sont fabriqués et commercialisés en Afrique. Au nom de la fibre d’africanité qui nous anime, nous sommes convaincus que ONGA sera aussi N°1 au Burkina.

A quelle échéance attendez-vous atteindre cet objectif ?

Nous ne nous donnons pas d’échéance car, un certain nombre de facteurs entoure notre démarche que nous entendons garder par devers nous, pour le moment. Mais, nous disons que dans 12 ou 18 mois, ONGA sera leader au Burkina Faso ?

Pouvez-vous revenir sur les différentes saveurs du bouillon ONGA ?

Nous commercialisons au Burkina trois saveurs. Il y a la saveur crevette, la saveur tablette qui s’accommode avec tous les mets et la saveur poulet. Il y a une autre saveur qui est la saveur bœuf mais nous ne l’avons pas encore lancé au Burkina. Pour le moment, nous sommes sur la saveur poulet, crevette et tablette.

De plus en plus certaines informations font cas du fait que les bouillons culinaires contiendraient des produits nocifs pour la santé. Que dites vous de ces affirmations pour rassurer les consommateurs sur les bouillons ONGA ?

Nous avons entendu parler de ces informations concernant un certain nombre de marque de bouillons. Mais, même ces marques ont apporté des preuves à travers des fora pour montrer le processus de fabrication de ces bouillons. ONGA s’inscrit dans cette dynamique. Nous avons présenté, avec preuve à l’appui, tous les produits qui entre dans le cadre de la fabrication du produit. Il n’y a aucun apport chimique. Il n’y a aucun produit qui peut jouer négativement sur la santé des consommateurs. Au contraire, avec le bouillon, on a la possibilité de pouvoir doser la quantité de sel dont on a besoin pour sa sauce. Il y a des médecins qui le démontrent et donne le nombre de tablettes qu’il faut pour réussir le dosage. Nos produits sont saints et Allal. Ils respectent les dogmes religieux. Je peux vous certifier donc que ONGA n’a aucun apport négatif sur la santé. Au contraire, il est bénéfique car il contient le sel iodé.

Après avoir reçu une bonne formation, ces ambassadeurs de ONGA sont prêts à attaquer le marché burkinabè

A vous entendre, ONGA a beaucoup de vertus mais qu’en est-il du coût ?

En terme davantage concurrentiels, ONGA, est la seule marque en Afrique qui propose un prix adapté aux réalités de nos consommateurs. Partout où nous sommes, c’est-à-dire en tant que multi local du Groupe PROMASIDOR, nous permettons à chaque pays de pouvoir décider de la stratégie qu’il veut donner à son produit. Et, cette stratégie prend en compte la dimension liée au coût. Ici, il faut dire d’abord que la tablette de ONGA coute 25 F CFA et pèse 12 grammes alors que les autres tablettes pèsent 10 grammes. Aussi, pendant que les autres sont à 60  tablettes dans la barquette, ONGA est à  64 tablettes par barquette. Donc, nous ajoutons 4 tablettes pour permettre aux revendeurs et aux mamies d’avoir plus de marge. Donc, le coût est accessible, et le produit est de qualité.

L’avantage comparatif que nous avons est que le produit ONGA, d’abord, en termes de goût, a le meilleur goût. Il y a eu des tests consommateurs qui ont été faits et cela a été confirmé. En termes de coût, ONGA fait 25 F CFA, aligné donc à la concurrence. La différence c’est que nous nous offrons 20% de volume de plus aux consommateurs. Car, pendant que les autres sont à 10 grammes ONGA fait 12 grammes. Donc, si nous ramenons le prix au gramme, nous sommes beaucoup plus avantageux et plus moins chère. Dans sa composition, il y a aussi du sel iodé qui est même conseillé pour lutter contre l’anémie et le manque de fer. Donc, nos bouillons ONGA ont tout ce qu’il faut pour faire plaisir aux consommateurs.

Propos recueillis par Adama SIGUE


Articles similaires

CHAN: Les Etalons peuvent encore se qualifier

Afriyelba

FESPACO 2017: Pour la 2e année de suite Thomas SANKARA sera à l’honneur

Afriyelba

MATCH ARTISTES # MANAGERS: Les Managers l’emportent par 2 buts à O

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR