CINEMA : C’est parti pour le tournage de « Rêve brisé » - Afriyelba
Recent Posts
a
17 August 2018

CINEMA : C’est parti pour le tournage de « Rêve brisé »

Le clap de lancement du court métrage « rêve brisé », du réalisateur burkinabé Bède Modeste Ganafé a été donné, le jeudi 2 Aout dernier, à l’aéroport international de Ouagadougou, en présence du directeur général du cinéma et de l’audiovisuel et du représentant du ministre de la culture des arts et du tourisme.

Le jeudi 2 Aout dernier la portée d’entrée des passagers de l’aéroport international de Ouagadougou s’est transformée en plateau de tournage pendant un bout de temps. Avant le clap de début du court métrage « Rêve brisé » devant un parterre d’autorité en charge du cinéma au Burkina et la presse nationale, cameraman machiniste, preneurs de sons, acteurs etc s’affairent pour les derniers réglages afin de donner le meilleur d’eux même.

 Et, c’est aux environs de 10h que tous étaient fin prêts. Les différents comédiens pouvaient à présent se positionner sur la scène du tournage pour le début de la simulation. « Rêve brisé » se penche sur la problématique de l’immigration. Il raconte l’histoire d’un jeune coiffeur qui s’est rendu en Europe contre vents et marrées. Mais une fois en occident ce dernier ne connaitra pas l’eldorado tant espéré car, la réalité est tout autre.

L’artiste Smarty, l’un des acteurs de « Rêve brisé »

Armel Sankar Hien, directeur général du cinéma et de l’audiovisuel a d’emblée félicité Bède Modeste Ganafé, directeur général de Racine production  et toute son équipe pour leur abnégation au travail qui a permis à leur projet «  Rêve brisé » de bénéficier du soutien du ministère de la culture. Mariam Ouédraogo chargé de mission au ministère en charge de la culture a traduit tous les encouragements de son ministre à l’endroit du réalisateur pour la suite du tournage. Bède Modeste Ganafé s’est dit honoré de voir que son projet suscite l’intérêt des responsables du septième art au Burkina Faso.

A noter que « Rêve brisé », connait la participation d’acteurs professionnels et des artistes. Pari eux, le rappeur burkinabé Salif Kiekieta alias Smarty. Ce dernier nous a confié que c’est un plaisir pour lui de participe au tournage de « Rêve brisé ». Car, a-t-il ajouté, ce sont des œuvres par lesquelles l’artiste s’éternise.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

 

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR