Afriyelba
A la Une Société

commune de Saponé : Les chefs coutumiers sensibilisés et informés sur le processus de labellisation


Dans le cadre de la labellisation du « Sapôn zug peogo », une délégation du centre national de la propriété industrielle (CNPI) a rencontré les chefs des 40 villages qui composent la commune de Saponé ce 07 décembre dans la cours du chef de Saponé.  Après la rencontre des producteurs, le 05 décembre dernier, c’était autour des autorités coutumières et religieuse d’être informés et  sensibilisés sur le processus de labellisation. Une occasion pour eux de raconter l’histoire de Chapeau à leurs visiteurs.

L’équipe travaillant sur le projet de labellisation du chapeau de saponé

Suite au projet de promotion et de valorisation des produits du terroirs initié par le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat à travers le centre national de la propriété industrielle (CNPI), une équipe de la CNPI travaille avec les différents acteurs de la production du chapeau de Saponé pour percer le mystère de ce produit ancestral. Après l’étape qui leur a permis de rencontrer les artisans, l’équipe s’est entretenue avec les chefs coutumiers afin d’en apprendre plus sur l’histoire de cette coiffe.  Comme l’a expliqué Breima Bazongo, chef de département de la promotion et de la créativité du CNPI « la connaissance de l’historique d’un produit à labelliser est l’un des éléments indispensable à la rédaction du cahier de charge ». L’équipe travaillant sur le projet est composée de Yaguibou Alain Gustave de l’agence burkinabé de normalisation, de la méthodologie et de la qualité, de Nikièma Sylvain du service en charge de la labellisation du ministère du commerce, de Miwendé Hamado de la direction générale de l’artisanat et du chef de département de la promotion et de la créativité du CNPI, Breima Bazongo.

Breima Bazongo s’est réjoui de la mobilisation des chefs autour du projet

Le Naaba Sigri a signifié que la fabrication du chapeau date du 13e siècle et que c’est un symbole de paix, de tolérance et d’amitié pour leur peuple. Le chef de terre de Saponé Ilboudo François a ajouté qu’avant d’être un symbole, les ancêtres ont créé un objet pour se protéger des intempéries ce qui , au fil des années est devenu indispensable à leur culture. « C’est  devenu aujourd’hui une sorte de marque d’identité » dixit Naaba Sigri. Le chef de terre a rappelé que le raphia utilisée pour la confection du chapeau se trouvait dans un marigot du village appelé « Pougdou ». Maintenant, à cause du changement climatique, les confectionneurs se rendent à près de 400 kilomètres du village à la frontière du Ghana pour trouver la matière.

Ilboudo François, le chef de terre de Saponé nous contant l’histoire du chapeau

Après le récit de l’historique du chapeau, Breima Bazongo a continué sur le processus de sensibilisation en parlant de  l’enjeu majeur de la labellisation. A cet effet, il a fait savoir aux chefs qu’après la labellisation du chapeau, les artisans qui ne suivront pas les règles établies ne pourront pas jouir des mêmes avantages que les autres. Il a donc invité les chefs  à comprendre le processus afin de pouvoir jouer le rôle de médiateur en cas de conflit. A la question de savoir quelle est la suite de la procédure, le chef de département de la promotion et de la créativité du CNPI a répondu « Avec les données qu’on a collectées auprès des différents acteurs du domaine, nous allons rédiger le cahier de charge et le règlement d’usage. 

Naaba Sigri remercie le ministère du commerce et le CNPI pour l’initiative.

Ensuite nous organiserons un atelier de validation avec eux et à l’issue de cela, on fera le dévoilement du logotype qui fera aussi l’objet de protection ». L’aboutissement du projet est prévu pour le premier trimestre de l’année 2020. Naaba Sigri et les chefs des différents villages de Saponé ont une fois de plus,  loué et salué l’initiative du ministère et du CNPI de labelliser leur chapeau.

Eunice NIKIEMA


Articles similaires

Marathon International Lafi de Sya: Après l’effort les athlètes ont été réconfortés

Afriyelba

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNE FILLE : Plan International Burkina aux cotés des jeunes filles leaders engagées

Afriyelba

IMILO LECHANCEUX A CONQUIS LA COTE D’IVOIRE

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR