CONFESSION POETIQUE : L’intermède avant le nouvel album d’Enemeya Queen - Afriyelba
Recent Posts
a
18 August 2018

CONFESSION POETIQUE : L’intermède avant le nouvel album d’Enemeya Queen

Après la sortie de son tout premier maxi single en 2013 baptisé « Peace Human », la princesse du peuple JAPHA (Juste adopt peace human attitude), Adjoua Carine Ayemene alias Enemeya Queen a voulu maintenir la flamme dans le cœur de ses fans en leur offrant depuis mai 2018 un avant-gout de son prochain album. Ce « plat d’entrée » que l’artiste a servi à son public s’intitule « Confession poétique » et est composé de 17 titres. De passage à Ouagadougou cette « fana »…, cette dame à l’inspiration fertile a tenu à présenter son « Bébé » à Afriyelba le 28 juin dernier.

« Confession poétique » est un album Slam de 17 titres. Dans cette galette musicale il y’a également du reggae, du folklore, du Hip Hop mais aussi de la soul musique. C’est une œuvre musicale chantée par Enemeya Queen,  une mordue de Rap et de reggae depuis le underground. C’est cet amour juvénile pour ces deux styles que notre artiste a imprimé sur le slam pour donner « Confession poétique ». Dans l’œuvre, la princesse du peuple Japha dénonce les tares de notre société comme le refus de certains Hommes d’assumer leur obligation parentale, à travers le titre « Démission parentale », ou encore l’excision avec la chanson « Violences coutumières » et la mauvaise gouvernance avec « Armes et sang ».

 

La Princesse du peuple JAPHA

Elle évoque aussi avec humour la problématique de l’immigration avec le tube « Grand rêve brisé ». Un hommage bien mérité est également rendu au roi du swing en côte d’Ivoire, en la personne de Almighty qui a déposé éternellement son micro depuis 2014. A ces nouvelles inspirations il faut ajouter les trois titres du maxi-single « Peace Humam » de notre artiste sorti en 2013. Une aubaine pour tous ceux qui ne les avaient pas écoutés d’en profiter. A la question de savoir pourquoi tout ce temps avant la sortie de son album Japha, Enemeya queen nous réponds qu’elle n’est pas seulement qu’artiste musicienne. En plus de chanter, en effet, la princesse du JAPHA, fait valoir ses talents de femme de lettres dans plusieurs domaines à la Faculté universitaire privé d’Abidjan et est membre organisatrice du festival international de Hip hop d’Abidjan. Pour le moment il convient de dire que son album « Confession poétique » n’est pas disponible à Ouagadougou par manque de réseau de distribution, mais l’artiste compte mettre les bouchons double pour le rendre accessible aux Burkinabé d’ici septembre prochain. D’ici là les chansons seront disponible en streaming sur la plateforme ivoirienne de consultation en ligne, Fan club Showbiz, selon les termes de Adjoua Carine Ayemena.

Sougrinoma Isamal Gansoré

 

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR