Afriyelba
A la Une Société

CUISINE : ONGA a conquis le marché de Dassasgho au Burkina


L’équipe de PROMASIDOR avec à sa tête le Country manager, Boureima Maïga, a effectué une « Opération commando », le 21 juin 2018, dans le marché de Dassasgho. Objectif, présenter le nouveau bouillon culinaire, saveur poulet, aux vendeurs grossistes, demi-gros et détaillant dudit marché.

Il était 8 heures, ce 21 juin, quand le « contingent » de PROMASIDOR fort d’une vingtaine de « soldats », prenaient d’assaut le marché de Dassasgho. Cette opération dénommée « Opération commando » est un système marketing dont le but est de permettre aux revendeurs de s’approprier en un temps reduit les vertus d’un nouveau produit, le bouillon ONGA, saveur poulet. Et, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’en fallu pas beaucoup d’efforts aux « soldats » pour convaincre les revendeurs et les consommateurs. La plupart, en effet, connaissaient ONGA à travers sa gamme crevette. L’introduction de la nouvelle gamme poulet, à les entendre, est donc une aubaine, pour eux, de savourer une nouvelle saveur de la marque ONGA.

Des membres de l’équipe commnando ONGA à la conquête du marché de Dassasgho

La Mamie (appellation des vendeuses de bouillon dans les marchés)  Fatim vend des condiments dans ce marché il y a des années et c’est une habituée des produits ONGA notamment, ONGA crevette. Lorsque les « soldats », l’ont approchée pour lui présenter ONGA poulet, elle n’a  pas hésité un instant à prendre 4 barquettes.  Le prix de la barquette, a-t-elle indiqué, est abordable et cela lui permet d’avoir plus de marge à la vente. En plus, a-t-elle ajouté, une fois exposé, le produit ne souffre pas car ses clients en demandent beaucoup. Sa doléance aux « soldats » a été qu’ils fassent en sorte qu’il n’y ait pas de rupture dans le ravitaillement. Cela, pour elle, casse le rythme des ventes et réduit la confiance, entre elle et ses clients. Mais, sur ce point, les « soldats » se sont montrés rassurants. En effet, lui ont-ils répondu, ONGA est désormais installé au Burkina. De ce fait, le ravitaillement sera permanent pour que le produit soit disponible dans les marchés au grand bonheur des revendeurs et des consommateurs. Toute chose qui a ravi la Mamie Fatim. Sourire aux lèvres, elle a donc remercié les « soldats » du jour qui, il faut le dire, en plus de rassurer la Mamie lui ont offerts des cadeaux pour sa fidélité.

Un autre bénéficiaire des services de l équipe de ONGA

Parlant de cadeaux, la Mamie Fatim n’a pas été la seule à en bénéficier lors de la sortie des « soldats ». Tous ceux qui, ce jour, ont acheté le produit ont été doublement récompensés. D’abord, parce qu’ils n’auront plus à s’en faire dans la fidélisation de leur clientèle qui raffole de ONGA mais aussi, parce qu’ils ont bénéficié de nombreux lots et gadgets qui leur sera utile dans l’exercice de leur métier de commerçants. Entre autres, des tablettes ONGA en bonus, des présentoirs, des tabliers et même des parasols. C’est le cas de Mathieu Compaoré, grossiste, qui a vu son parasol de fortune remplacé par un autre tout neuf par l’équipe de PROMASIDOR. Selon ce grossiste, c’est un gadget d’une grande importance car, cela lui permettra de mieux mettre ses articles à l’abri du soleil et d’autres intempéries. Egalement, assure-t-il, ONGA, est un produit prisé par ses clients.

L ‘heureux gagnant du parasol en compagnie du country manager de PROMASIDOR

Adjaratou Nombré, l’une des « soldates » ONGA qui a l’habitude de sillonner le marché confirme également que ONGA est un produit qui est aimé. « Avec l’opération de ce matin, nous avons pu apercevoir cela encore. Dans les hangars où nous sommes passés, les commerçants n’ont pas hésité à prendre le produits en quantité », a-t-elle soutenu. Toute chose qui a réjoui le Country manager, Boureima Maïga.  Il était 10 heures lorsque nous lui avons tendu le micro. A cette heure de la matinée, Boureima Maïga a fait savoir que le temps de travail couvert par les soldats était de 30%. « Avec ce temps seulement, nous sommes à plus de 60% de présence numérique du produit au niveau des Mamies », a-t-il dit. Ces proportions, a-t-il ajouté, prouvent que les femmes sont convaincues de la qualité et de la marge qu’offre ONGA. « Donc, nul doute que nous atteindrons notre objectif de départ. C’est-à-dire avoir 100% de présence numérique du produit ONGA chez les Mamies », a-t-il conclu. C’est avec un sentiment de travail bien fait que les soldats ont quitté le marché de Dassagho tout en se donnant rendez vous dans quelques jours pour attaquer d’autres marchés de Ouagadougou.

Adama SIGUE


Articles similaires

Affaire Jonathan Zongo: la fédération burkinabè de football sort de son silence.

Afriyelba

Artistes burkinabè, voici comment obtenir facilement le visa schengen selon le consul

Afriyelba

Messi: « Sans Ronaldo, le réal est moins bon »

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR