Afriyelba
A la Une Musique

CULTURE: La 27e édition de Jazz à Ouaga se penchera sur le vivre ensemble au Burkina  


Les récentes crises intercommunautaires ont fragilisé le vivre ensemble au Burkina Faso. Pour cela, La 27 édition du festival international Jazz à Ouaga qui se tiendra du 26 avril au 4 mai prochain veut redonner du goût à cette vie en symbiose, à travers des spectacles avec de grosses pointeurs de la Jazz musique. Avant le début de l’événement, les premiers responsables étaient devant la presse ce jeudi 18 mai 2019  à l’hôtel Palm Beach, pour communiquer à l’opinion publique les différentes colorations de l’acte 27 du festival.

“ Jazz et musique: facteur du vivre ensemble”. C’est sous ce thème que se tiendra la 27ème édition du festival international Jazz à Ouaga. Se prononçant sur la thématique, le directeur général de l’institut Français Patrick Hauguel a affirmé qu’elle est  importante dans l’actualité Burkinabé et internationale dominée par des crises socio-économiques et politiques qui fragilisent le tissu social. Néanmoins, il n’a pas hésité à dire que le pays des hommes intègres a toujours une leçon de vivre ensemble à donner aux autres pays au regard de la cohabitation pacifique qui règne malgré les tensions sociales.

Abdoulaye Diallo promet un festival  original aux amoureux du Jazz

Abdoulaye Diallo, président de Jazz à Ouaga,  a laissé entendre que l’une des grandes innovations de cette édition est le passage d’un festival très sponsorisé par les ambassades vers un festival qui reçoit de plus en plus l’assentiment des entreprises implantées au Burkina Faso aux fins  de combler quelques dépenses courantes en terme de location de matériels et de payement de quelques cachets d’artistes. Abdoulaye Diallo a précisé que le prix d’entrée  des cérémonies d’ouverture et de clôture, qui se tiendront respectivement au CENASA et à l’institut Francais, est fixé à 5000 FCFA. Les tickets des autres spectacles s’élèvent à 2000 FCFA l’entrée. Il faut noter également que, la cérémonie d’ouverture sera riche en danse avec une chorégraphie de Irène Tassembedo baptisée “ Jazz en mouvement “, selon les explications du président du festival.

Le directeur de l’Institut français apporte son soutien à Jazz à Ouaga

Par la suite Anselme Sawadogo, membre de la coordination, a confié que cette 27ème édition de Jazz à Ouaga comptera 3 scènes, au CENASA, dans la cour du FESPACO, à l’institut Français, 9 soirées de concerts avec plus d’une trentaine de groupes. De grosses pointures de la musique Jazz comme Manou Gallo de la Côte d’Ivoire , Djam de l’Algérie, John Arcadius partageront la scène avec les Burkinabè Patrick Kabré, Eugène Kounker, Awa Boussim et bien d’autres. Pour finir Abdoulaye Diallo a invité les Burkinabè à se mobiliser autour de Jazz à Ouaga pour célébrer le vivre ensemble en harmonie.

 

1 Le présidium de la conférence de presse

2 Abdoulaye Diallo promet un festival  original aux amoureux du Jazz

3 Une vue des journalistes à la conférence de presse

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

Mister Melo- Aventurier (clip officiel)

Afriyelba

MARGUERITE DOANNIO, INITIATRICE DE DANFANI FASHION WEEK « Il faudra mettre l’accent sur la transformation du coton pour vivre réellement de cette richesse »

Afriyelba

Serge Beynaud et la Star Factory Music montent en puissance

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR