Afriyelba
A la Une Musique

Demi-finales Faso académy 2017: Les candidats seront-ils à la hauteur des morceaux imposés?


Aujourd h’ui  30 septembre 2017, à Ouagadougou se tiendra la 1re demi-finale de Faso Académy. Ce sont 8 candidats qui devront faire leur preuve en interprétant des morceaux imposés d’artistes de renom dont Coleccionista De Canciones de Camila, Wéki de Bill AKa Kora, Raaga de Ouaga de Roger Wango et I Have Nothing de Whitney Houston.

A 24 heures avant la 1re demi-finale, notre équipe est allée à la rencontre des candidats et leur encadrement technique en pleine répétions au CENASA.  Il était 15 heures quand nous arrivions sur les lieux. C’était l’heure de la pause et, ce sont des candidats apparemment décontractés que nous avons rencontré. Ecouteurs à l’oreille, le candidat de Manga, Théodore Tiemtoré était assis sous un arbre dans la cour du CENASA en train de fredonner une chanson. Certainement l’un des morceaux qu’il doit interpréter pour convaincre le jury et le public afin d’avoir son ticket pour la finale. « Nous y sommes presque », nous a-t-il lancé avec soupir quand nous lui avons tendu notre micro.  « Ce soir (Ndlr : dans la soirée du 29 septembre), nous sommes là pour la balance », a-t-il confié. L’une des étapes de leur préparation pour mieux assimiler les morceaux imposés. Pour la suite de la compétition, le candidat de Manga s’est dit prêt car confiant que son apprentissage portera fruit. Le stress il y en a également au sein des candidats. C’est le cas chez Toussiane Badélé,  candidate de Koudougou. « Mais, je reste confiante », a-t-elle assuré. Car, a-t-elle ajouté, bien que les chansons imposées soient compliquées elle a pu les assimiler. « Nous allons faire donc de notre mieux. La chanson imposée aux filles comporte deux modulations et ce n’est pas aisé pour tout le monde d’atteindre ces hauteurs. A part ça dans l’ensemble ça va et nous restons confiant pour demain », a-t-elle soutenu.

Awetou, l’un des coach s’entretenant avec les demi-finalistes

David Bationo, le candidat de Bobo-Dioulasso, nous a aussi rassurés lorsque nous lui avons approché. « Je trouvais au début que le morceau imposé au garçon était assez difficile mais avec les répétitions je me suis adapté », a-t-il dit. Et d’ajouter que c’est une bonne chose de savoir que le comité d’organisation a choisi la chanson de Bil Aka Kora. « C’est de chez nous et on se sent bien dedans », s’est-il réjoui. Les morceaux, a aussi soutenu Zabsonré Déborah, candidate de Tenkodogo, sont très bons. Pour elle, si le comité a fait ces choix c’est parce qu’ils peuvent les interpréter.  « Je me dis que s’ils ont choisi ces moreaux c’est parce qu’ils on confiance aussi en nous et nous comptons être à la hauteur », a-t-elle promis.

Toussiane Badélé, candidate de Koudougou : « je reste confiante »,

Un avis que Jonathan Ouédraogo, candidat de Ouagadougou partage. D’ailleurs, le candidat de Ouagadougou a confiance en ces capacités. « Je suis sûr que j’ai les capacités nécessaire pour arriver en finale », a-t-il lancé. Dans les différentes chansons imposées, selon lui, les difficultés ne manquent pas. Seulement, pour lui, il faut les surmonter et c’est ce qu’il compte faire. Venue de Banfora, Aïcha Kientiga, entend faire mieux que ce qu’elle a fait lors des manches éliminatoires et des ¼ de finales. « Les chansons ne sont pas facile mais j’ai espoir », a-t-elle relevé avec la fermeté constatée chez les autres candidats. La sérénité. C’est le maître mot chez Bandé Mathias, candidat de Kaya. « Les manches éliminatoires ont été très bien et la demi-finale nous allons l’aborder avec une grande sérénité.

Les préparatifs n’ont pas été facile mais in’chala ça va aller », avons recueilli auprès de lui avant de nous tourner vers la candidate de Ouagadougou, Iliza Baliza Honorine. Quand nous l’avons approché, elle a d’abord rendu grâce à Dieu pour lui avoir permis d’atteindre cette étape de la compétition. « Je compte encore faire mieux. Les morceaux sont assez spéciaux et se sont des chansons que nous aimons. Le niveau est élevé mais cela reste un défi pour nous et nous comptons bien le relevé », foi de Iliza Baliza.

David Bationo, le candidat de Bobo-Dioulasso a également apprécié les morceaux imposés

C’est donc peu  dire que d’affirmer que cette 1re demi-finale a tout pour plaire au public. Cela encore plus lorsqu’on écoute Awétou Jean Baptiste, artiste musicien et membre de l’équipe d’encadrement des académiciens. « On aura de très belles demi-finales car tous les candidats se valent. Nous avons des candidats qui sont fins prêts et je pense que nous allons avoir l’un des meilleures demi-finales de Faso accadémy », a-t-il mentionné. Notons qu’à l’issue de cette 1re demi-finale se tiendra la 2e demi-finale, le 1er octobre. Seuls les 5 premiers des deux demi-finales seront retenus pour la finale D. Rendezz vous ce soir à 21h sur les antennes de la RTB pour suivre la première demi-finale

Zanga Camara


Articles similaires

CINEMA : « A BOUT DE SOUFFLE » de Oumar Dagnon est officiellement dans les salles

Afriyelba

Le groupe Révolution arrive demain à Ouagadougou

Afriyelba

EXPOSITION DE LA FONDATION JOSEPH KI ZERBO : Entrez dans l’univers des Héroïnes et Héros du panafricanisme

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR