Afriyelba
A la Une Société

DéVA 2018 : les activités ont pris fin sur une note de satisfaction


Les rideaux de la deuxième édition du salon du développement durable des villes africaines sont tombés hier 14 avril 2018 au musée national à Ouagadougou. La citée Branchée structure organisatrice de l’évènement a profité de l’occasion pour remettre des attestations de reconnaissances à des personnes qui se sont investies dans la réussite du salon.

Mots de remerciement, remise d’attestations, prestation d’artistes musiciens, signature d’engagement de promotion des valeurs culturelles burkinabé, voilà le résumé des temps forts qui ont marqué la cérémonie de clôture de la deuxième édition du DéVa. Scarlett Zongo directrice de la citée branchée a d’emblée salué le dévouement du comité d’organisation qui a veillé au grain pour que les 72 heures se passent dans la tranquillité. Elle a continué en demandant à tous ceux qui ont effectué le déplacement de signer une sorte d’accord de promotion des bonnes mœurs Burkinabé. Cet accord stipule que son signataire doit s’engager à parler sa langue maternelle en famille, au service, bref autour de lui, chercher à comprendre son patronyme, choisir une journée par semaine 100% mets locaux à domicile, aller au village minimum trois fois par année, etc.

Des attestations ont été remises aux étudiants qui ont construit le village des traditions africaines

A la suite de la responsable de cité branchée, Omar Ouattara représentant le directeur du musée national a félicité les initiateurs du salon pour l’originalité de leur idée. Il a témoigné la disponibilité de son service à toujours accompagner l’évènement qui est à sa deuxième année. En outre il faut souligner que le slameur DDS l’enfant chouchou de l’éternel a offert une parenthèse musicale à l’assemblée. De bienvenue au Burkina en passant par hommage à la femme ce jeune talent a transporté plus d’une personne dans son univers des mots. Après DDS, la directrice de cité branchée a été encore appelée pour remettre des attestations aux étudiants qui ont participé à la construction du village des traditions africaines ainsi qu’à leurs formateurs N’gono stevenson Marc Kinley et Soumaila Baze de BAT-CM sarl. Rappelons que ces étudiants sont des architectes en devenir à l’université Aube nouvelle. Rendez-vous est pris l’année prochaine pour la 3e édition

Sougrinoma Ismael Ouédraogo


Articles similaires

Kundé: Découvrez le message de Imilo qui s’apprête à céder le titre de meilleur artiste du Burkina

Afriyelba

FESPACO 2019 : Jamel Debbouze, promoteur du Marrakech du rire, est attendu

Afriyelba

Groupe Magic Systèm: C’est parti pour la célébration de ses 20 ans de carrière

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR