Afriyelba
A la Une Société

EDUCATION : Les Iamois ont eu le privilège de discuter avec le maestro Boncana Maiga et….


En marge du festival Plu-Oui-De-Mot initié par le Slameur Ombr Blanch, les étudiants de l’institut Africain de management (IAM) ont bénéficié d’une communication sur la jeunesse, offerte par le journaliste et écrivain Jean Céleste Essangue, suivie d’une séance de discussion avec le professeur de musique et arrangeur émérite Mohamed Boncana Maiga. C’était le vendredi 24 novembre dernier au siège de l’IAM à la Zad. L’objectif était d’échanger sur les freins qui bloquent l’épanouissement de la jeunesse Africaine.

La jeunesse Africaine qu’elle soit sur le continent ou à l’extérieur rencontre les mêmes problèmes en terme d’emploi, l’Afrique a mal à ses dirigeants qui ne planifient rien, la jeunesse Africaine manque d’audace et de courage face à la question de l’entreprenariat etc. Ce sont là quelques points qui sont ressortir hier lors du point d’échange entre le journaliste et écrivain Jean Celeste Essangue et les étudiants de l’IAM. Une communication qui portait sur le thème « La jeunesse un atout pour le continent ». Mais avant de rentrer en détails dans le thème le conférencier a posé la question à savoir si la jeunesse africaine est convaincue qu’elle est un atout pour son continent au regard des multiples souffrances qu’elle endure (Chômage, immigration, éducation défaillante etc.). Il a poursuivi en indiquant que les dix années passés l’Afrique a connu un taux de croissance supérieur à celui de la France mais les Africains n’en profitent pas.

Les étudiants n’ont pas tari de questions.

Il ajoutera que l’Afrique regorge de plusieurs matières premières comme l’or le diamant, le cacao etc. mais les Africains croupissent dans la misère. L’Afrique fournit 70% de la production mondiale de cacao mais les Africains ont du mal à consommer le vrai chocolat, ils se retrouvent inondés par des produits manufacturés venus d’ailleurs, à en croire Monsieur Essangue. Selon lui, là où le bât blesse, c’est le manque de vision, de planification des dirigeants africains et l’inactivité des jeunes Africains qui attendent tout de l’état et refusent souvent de commencer par le plus petit des jobs pour devenir grand. Parlant de soutien des politiques à la jeunesse, le slameur Guinéen Théophile Fassa Mano a confié aux étudiants qu’ils ne doivent pas s’attendre à ce que les politiciens les aident parce qu’ils ne le feront pas.

Le journaliste et écrivain Jean Céleste Essangue discutant avec les étudiants de l’IAM

Théophile a laissé entendre que nos autorités voient les maux qui minent nos sociétés mais ils ne s’attèlent pas à les résoudre puisqu’ils sont là d’abord pour défendre des intérêts partisans. Pour cela, il a invité ses frères à entreprendre avec le peu de ressources qu’ils ont et à bien faire leurs boulots aussi petit soient-ils. Après la communication de Jean Céleste Essangue, le professeur de musique, présentateur de l’émission à succès « Stars Parade » et arrangeur de renom, Mohamed Boncana Maiga a demandé aux étudiants de croire en leurs rêves. Pour illustrer son propos, il a pris un exemple sur son expérience personnelle. Il dira aux Iamois qu’au début de sa carrière, quand il a été sélectionnés pour apprendre à manier la flute à Cuba, dans les années soixante, sa mère ne voulait pas mais aujourd’hui il est professeur de musique et arrangeur de plusieurs grands artistes comme Alpha Blondy.

Ombr Blanch en compagnie du Maestro Boncana Maiga

Répondant à la question d’une étudiante qui s’inquiétait que ses parents s’opposent à sa passion qu’est la musique, Ombr Blanch a affirmé qu’il appartient à tout un chacun qui est passionné par la musique, l’art ou tout autre domaine perçu comme « vulgaire » de travailler à trouver le juste milieu entre les études et sa passion.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

FOOT : C’est officiel, Drogba met fin à sa carrière

Afriyelba

FESPACO 2017: A la découverte du visuel officiel

Afriyelba

Humour: Et la lumière fut pour Lajaguar au CENASA

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR