Recent Posts
a
19 March 2019

EFO : Le terrain écologique inauguré par le président de la FIFA

Dans l’agenda du président de la FIFA, Giovanni Vincenzo Infantino, en visite, à Ouagadougou, le 10 janvier dernier, figurait en bonne place, l’inauguration du système d’éclairage du terrain de l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO). C’est maintenant chose faite. La reine des stades dispose désormais de projecteurs performants alimentés par l’énergie solaire et qui illuminent tout l’air du stade.

C’est une première en Afrique de voir un terrain entièrement éclairé par des installations solaires. Ces installations qui confortent le terrain de l’Etoile filante de Ouagadougou dans sa position de « reine de stades » ont été voulues et financées par la FIFA. De passage aux pays des « Hommes intègres », le président de l’instance du football mondial a procédé à l’inauguration du système d’éclairage. C’était dans la soirée du 10 janvier 2019. Pour Giovanni Infantino, la question de l’éclairage des stades en Afrique est cruciale. Dans la journée, à l’entendre, il fait souvent trop chaud pour jouer un match.

Le faire une fois la nuit tombée est encore moins évidente à défaut de l’électricité que l’on sait souvent indisponible et couteuse.  En lançant ce projet pilote qui démarre avec le stade de l’EFO, a-t-il dit, l’idée c’est de permettre aux stades de bénéficier de systèmes éclairages adéquats avec de l’énergie solaire. « C’était, pour moi, un rêve et je suis content de voir que ce rêve s’est transformé en réalité. Je suis content aussi de voir que cela s’est fait dans la première ville africaine que j’ai visitée. En effet, ma première fis en Afrique c’était à Ouagadougou et il y a de cela il y a 21 ans », a révélé Infantino. Outre cela, pour le président de la FIFA, ce projet est un premier pas réussi et permettra à tous les jeunes au Burkina de pouvoir jouer dans des conditions idéales. « C’est un projet qui, je sais, va être multiplié au Burkina, dans toute l’Afrique et dans le monde entier », a-t-il promis. « Merci pour le joyau que vous offrez à l’EFO et à tous les clubs du Burkina parce que chacun va en profiter. C’est donc le football national qui gagne », a rétorqué, pour sa part, Boukary Sawadogo, PCA de l’EFO.

 Pour lui, eu égard au charges d’électricité qui pèsent beaucoup dans le fonctionnement des équipes, ces installations solaires permettront au club d’être viables mais aussi rentables. Il n’a donc pas manqué de traduire toute sa reconnaissance à la FIFA et de rassurer également l’instance que le club mettra tout en œuvre pour développer plusieurs initiatives sur la base de ce projet écologique. « Nous allons faire en sorte que cela soit le premier palier de la marche », a-t-il indiqué avant de demander à la FIFA de continuer à soutenir les clubs pour le rayonnement du football  burkinabè.

Adama SIGUE

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR