Afriyelba
A la Une Société

Emmanuel Nignan, DG sortant de l’ANRE : « J’ai le sentiment du devoir bien accompli »


Le Directeur général sortant de l’Agence nationale de recrutement de l’Etat (ANRE), Emmanuel Nignan a passé le relais à son successeur, Hagniki Bertille Ayoro, le mercredi 3 mai 2017 à Ouagadougou. Au cours de la cérémonie de passation de charge au ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, Monsieur Nignan s’est dit animé par un sentiment du devoir bien accompli surtout qu’il laisse l’agence en très bon état.

 

Mission accomplie pour Emmanuel Nignan. Après plus de 8 ans passés à l’Agence nationale de recrutement de l’Etat (ANRE) comme Directeur général (DG), il a transmis le relais à Hagniki Bertille Ayoro. La passation de charge entre l’ancien et le nouveau DG, le 3 mai dernier, a été effectuée sous la complicité du Secrétaire général (SG) sortant du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, Koudbi Sinaré. Elle a été visiblement empreinte de d’émotion pour le personnel de l’ANRE fortement mobilisé pour dire au revoir et souhaiter bon vent dans sa carrière à Monsieur Nignan. Celui-ci a reçu, du reste, des travailleurs, un cadeau symbolique en signe de reconnaissance pour la bonne collaboration de travail, la confiance et le respect mutuels qui ont prévalu durant les 8 ans passés ensemble. Ce geste n’a pas laissé indifférent Emmanuel Nignan qui quitte l’ANRE avec des motifs de satisfaction.

Renouer avec la confiance

« J’ai le sentiment du devoir bien accompli. Permettez-moi de traduire toute ma satisfaction qu’aucun membre de l’équipe d’organisation des concours n’ait été impliqué dans la fraude démantelée en 2015 par les services de sécurité. Je laisse une agence en bon état de marche, disons même en très bon état » a confié, l’ancien DG, le sourire aux lèvres. Celui-ci était arrivé à l’ANRE à un moment, a-t-il rappelé, où les fraudes dans les concours directs de 2007 avaient éclaboussé et que l’esprit des candidats qui frappaient à la porte de la Fonction publique en était profondément marqué. Dans ce contexte, les missions qui lui avaient été confiées avec toute son équipe étaient de mettre en place des outils et des mécanismes basés sur la transparence, la modernisation dans l’organisation des concours afin de renouer avec la confiance entre partenaires dans le cadre du recrutement de l’Etat.

Photo de famille des DG sortants et entrant

A l’heure du bilan, Emmanuel Nignan rend grâce à Dieu pour toute la clairvoyance dont son équipe et lui ont bénéficié. De même, il a remercié les 4 ministres avec lesquels il a mené le noble combat dans l’organisation des concours à savoir Soungallo Ouattara, Vincent Zakané, Augustin Loada et Clément Sawadogo. La reconnaissance du DG sortant a été également traduite à ses supérieurs hiérarchiques (Adama Vignigbé et Koudbi Sinaré), à ses anciens collaborateurs, à tous les agents du ministère, aux membres des commissions de pilotage des concours, aux enseignants de tous les ordres, aux agents de la police et de la gendarmerie et autres cadres des administrations et des autres ministères. Et dans l’intérêt supérieur du pays, il a souhaité que le niveau de réalisme et de performance dans l’organisation des concours se renforce davantage avant de féliciter son successeur pour sa nomination et lui a souhaité beaucoup de courage, d’abnégation, de rigueur et de réussite dans sa nouvelle mission.

Grand hommage au Professeur

Quant à Mme Ayoro, elle a rendu un « grand hommage » a-t-elle dit, au « Pr Emmanuel Nignan pour son grand talent managérial » qui lui a permis d’engranger des résultats positifs. Elle en veut pour preuve, les innovations opérées dans le domaine organisationnel à travers la décentration des concours, le changement d’orientation pour les sujets QCM, la prise de mesures fortes pour sécuriser les épreuves, l’introduction récente de la plateforme e-concours très bien appréciée par les utilisateurs. « Félicitations et Bon succès dans votre carrière ». Ce souhait de la nouvelle DG a été réitéré par le SG du ministère, Koudbi Sinaré. Pour lui, le changement survenu à la Direction générale de l’ANRE est un processus normal. A ce propos, il a dévoilé une confidence selon laquelle en 2015, au temps du ministre Augustin Loada, Emmanuel Nignan était venu le voir en sa qualité de SG pour demander à ce que l’on le remplace à l’époque parce qu’il estimait avoir le devoir accompli.

Mais ce n’était pas le moment opportun avec les fraudes dans les concours. « Je l’ai dissuadé à l’époque et il a renoncé à son projet » a confié Koudbi Sinaré comme pour montrer que le changement était même souhaité par l’intéressé lui-même qui a voulu à un moment partir. Pour tout ce que l’ancien DG a accompli à la tête de l’ANRE, M. Sinaré lui a traduit sa reconnaissance et reconnu ses qualités humaine, sociale et managériale. « S’il a séjourné pendant 8 ans à l’AGRE, c’est aussi lié aux résultats qui étaient engrangés dans l’organisation des concours. Des défis ont été relevés. Ayant été son supérieur hiérarchique, j’ai beaucoup apprécié ses compétences, sa rigueur dans l’organisation des concours et sa disponibilité» a déclaré le SG qui doit aussi transmettre le relais de sa charge à l’instar de Emmanuel Nignan.

Saïdou Zoromé


Articles similaires

Nanofixit Titanium- le liquide qui protège efficacement vos écrans

Afriyelba

LABELLISATION DU FASO DAN FANI : Les acteurs en conclave pour décider des derniers réglages

Afriyelba

Dez Altino en tournée ivoirienne

Afriyelba

2 comments

Anonyme Mai 5, 2017 at 21 h 21 min

Felecitation au DG sortant,et courage au DG entrant.

Reply
bod Mai 8, 2017 at 15 h 10 min

Toute modestie gardée, Nignan est un exemple de cadre compétent et engagé au service de notre nation. Bon vent à lui dans ses missions futures. Courage !

Reply

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR