Afriyelba
A la Une Musique

FEMUA 11: De 21h à 7h, la 1ère soirée a tenue toutes ses promesses


Waouuu quelle soirée! Une soirée de ouf pleine d’émotions, de sensation, de mélodies, de rythmiques et de lumière, c’est ainsi qu’on peut qualifier la première soirée de l’édition 2018 du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo qui s’est déroulée hier 20 avril à l’INJS de Côte d’Ivoire avec de grosses stars de la musique africaine.

21h à 7h, c’est le temps qu’a duré le spectacle. Empêchés par une fine pluie, les spectateurs ont timidement pris place devant le géant podium du FEMUA installé à l’INJS. Il a fallu attendre 22h pour voir une grande foule. Sidonie la Tigresse;  c’est elle qui avait la lourde tâche d’ouvrir le bal. Et elle l’a si bien fait. Très active sur scène, elle a su dompter les jeunes qui, pour la plupart sont étrangers à sa musique,  avec sa voix perçante.  Le public était plus accrocheur par la suite au rythme mandingue et sénégalais du prix découverte RFI 2018 M’Bouillé Koité et du Djongo du Burkinabè Bil Aka Kora. Ces artistes ont procuré une énorme sensation aux festivaliers. L’occasion était belle pour Bil Aka Kora qui retrouve pour la 2e fois la scène du FEMUA d’apprendre aux Ivoiriens le cri et la danse Djongo.

Le groupe français Dub Inc a mis le feu à l’INJS

Du dansehall et du  reggae, le public en a eu avec Dub Inc.  Les Français Hakim Meridja et Aurélien Zohou, qui découvrent le FEMUA  ont fait sauter les spectateurs avec leur flow.  Aidés par le Burkinabè Alif Naaba dans le titre « Gheto », ils ont été très bien applaudis. Et que dire de l’Ivoirien Kedjevara DJ. Très attendus par les spectateurs, l’auteur de « MBoyo » a répondu aux attentes en offrant un live impressionnant. Du coupé décalé en live, ce n’est pas donné à n’importe qui mais lui; a pu en compagnie de ses danseurs rendre parfaitement ses chansons qui ont été programmés à l’ordinateur.

Le Burkinabè Bil Aka Kora montrant aux ivoiriens le cri et la danse djongo

La boucle a été bouclée par l’immense Sidiki Diabaté. Lorsqu’il montait sur scène, il était 5h30 et le public était toujours présent. « C’est Sidiki Diabaté nous attendons. Nous allons rester jusqu’à la fin » confie une spectatrice très motivée. Du début jusqu’à la fin de son spectacle, les festivaliers ont chanté et dansé avec le prince de la kora. On note que les spectacles musicaux ont été jalonnés par des prestations humoristiques de en K2K et de Joel.

Le public a fait le show de 21h à 7h

RDV est pris ce soir à partir de 21h pour la dernière soirée à l’INJS du FEMUA 11 avec Soprano, Yemi Alade, Zeynab, Guy Chrits Israel, Lokua Kanza

Dj Kedjevara a montré au public sa bonne maîtrise du live

Yannick SANKARA


Articles similaires

SIAO 2018: Orange Burkina offre 3 solutions pour vous permettre d’accéder facilement au site

Afriyelba

SOIREE MISS ET MISTER WASH: Le « Couple »Ilias Sana et Aïda Ilboudo fait ambassadeur de l’hygiène

Afriyelba

Thé-rat-peut-tique acte 3: Le général Koenou vous embarque dans ses spectacles.

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR