Afriyelba
A la Une Société

FEMUA 11: la problématique de l’immigration clandestine au cœur des débats


Pour une conférence de presse c’en était vraiment une. La salle de Azalaï Hôtel d’Abidjan a refusé du monde dans l’après midi de ce 15 mars à l’occasion de la conférence de presse de lancement de la 11e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumambo (FEMUA). Journalistes nationaux et internationaux, personnalités politiques, notables d’Anoumambo et d’éminents invités ont tous répondu présents. Face à eux Salif Traoré dit A’Salfo a dévoilé le contenu de l’édition 2018 du plus grand festival d’Afrique subsaharienne qui va se dérouler du 17 au 22 avril prochain à Abidjan en 5 axes. Des actions sociales à la programmation musicale, au FEMUA Kids en passant par le FEMUA  sport et de la rencontre professionnelle avec les jeunes, A’Salfo a donné tous les détails du festival qui aura pour parrain cette année le premier ministre ivoirien Amadon Gon Coulibaly.

C’est dans une salle pleine à craquer que s’est tenue la conférence de presse.

« Jeunesse africaine et immigration clandestine »; c’est sous ce thème que va se tenir la 11e édition du FEMUA. Un thème d’actualité selon A’Salfo au regard de ce qui se passe ces dernières années dans la méditerranée. « Il est grand temps que nous nous penchions sur ce fléau qui a fait trop de victimes. Il faut que nous l’éradiquions pour permettre à la jeunesse africaine de s’épanouir » a indiqué A’Salfo. Et pour y parvenir il informe qu’avec les jeunes, au cours de ce FEMUA dans une des rubriques dénommée carrefour jeunesse, « nous allons discuter pour savoir ce qui se passe réellement, pour savoir ce qui les pousse à aller risquer leur vie ». Contrairement à ce que certains pensent A’Salfo trouve que ce n’est pas le manque de boulot qui est la cause de départ des jeunes en Europe. « Nous avons vu des policiers laisser leur poste pour aller à l’aventure. Le problème est plus profond que cela. Et c’est ce que nous allons tenter de comprendre avec les discussions autour du thème de l’édition.

A’Salfo dévoilant le contenu du FEMUA 11 à ses invités

Venant aux actions sociales qui seront menées cette année, A’Salfo qui était accompagné au présidium par entre autres,  le ministre ivoirien de la culture et de la francophonie et du directeur marketing de MTN Côte d’Ivoire  a confié qu’elles seront marquées par l’inauguration de l’école Epp de Magic Systèm de Séguela, de la maternité de Loulo, de la construction d’une cantine scolaire EPP Magic Systèm à Bangolo. L’initiative de la construction de la cantine va continuer selon A’Salfo dans toutes les écoles Magic Systèm.

L’axe qui tient à cœur A’Salfo après les actions sociales c’est le FEMUA KIDS entendez par là FEMUA des enfants. Les enfants seront dans le bain donc de cette 11e édition à travers des ateliers ludiques, de la lecture, des prestations musicales.

Signature du renouvellement du contrat de partenariat entre Gaou Production et MTN Côte d’Ivoire

De l’intégration, il en sera  question au FEMUA 11 à travers l’axe sport. Selon A’Salfo, en plus du cross populaire qui va réunir plus de 7000 personnes, un tournoi de football sera organisé. « Ce tournoi va regrouper tous les pays de la CEDEAO et sera l’occasion pour nous de parler d’intégration ».

L’un des faits marquants de cette conférence de presse a été la signature du renouvellement du contrat de partenariat entre Gaou Production et MTN Côte d’Ivoire sponsor officiel du FEMUA.

Le FEMUA 11 en chiffres ce sera 150 000 festivaliers, 180 journalistes accrédités, 15 artistes têtes d’affiches et 300 emplois.

Nous vous reviendrons avec d’autres articles

Yannick SANKARA

 


Articles similaires

Dons aux PDI de Kaya: Plus de 3 millions récoltés grâce à un groupe WhatsApp

Afriyelba

EDDY KENZO FEAT SERGES BEYNAUD: LOPANGWUE

Afriyelba

HUMOUR: Le jeune burkinabè Lajaguar pulvérise le palais de congrès de Lomé

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR