Recent Posts
a
22 July 2019

FESPACO 2019 : A 15 jours du rdv zoom sur l’ambiance au siège

Partager
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages

Dans exactement 15 jours la 26 édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) ouvrira ses portes dans la capitale du pays des « Hommes intègres ». Avant cette date importante pour le cinéma africain et même mondial, Afriyelba s’est rendu au siège du festival, le 6 février dernier, dans l’après-midi, pour s’imprégner de l’ambiance qui y règne.

Il est 14h 15 mn lorsque nous franchisons la porte du siège de la biennale du cinéma Africain à Ouagadougou. A l’intérieur de la cour, nous apercevons çà et là les motocyclettes et les véhicules des agents. Un lourd silence habite les bâtis laissant entendre le bruit des engins qui empruntent la nationale N 1.

Grande affiche du Fespaco à l’intérieur de l’immeuble

C’est dans cette ambiance que nous nous sommes dirigés vers le bâtiment abritant les bureaux. Juste avant de franchir la porte de l’immeuble nous constatons sur un tableau d’affichage des informations demandant aux usagers de ne pas insister par rapport aux accréditations pour permettre à la commission de travailler dans de meilleures conditions.  A l’intérieur de l’édifice, une imposante affiche du cinquantenaire de l’évènement accueille les visiteurs. Juste à gauche de cette affiche se dresse une banderole contenant les photos des lauréats des étalons d’or de Yennenga depuis 1972. Dans les couloirs les va et vient sont récurrents, avec des agents qui s’échangent permanemment des courriers. Dans notre balade d’un après-midi, nous n’avons pas pu constater un changement physique significatif en dehors de quelques ouvriers qui s’acharnaient à réparer l’imposant hangar situé au milieu du bâtiment abritant les bureaux. Le travail se faisait beaucoup plus dans les bureaux. Plusieurs personnes que nous avons rencontrées sur place nous ont confié que depuis un bon moment, le rythme du travail s’est accéléré. Une situation qui parait normal à leurs yeux, puisque la réussite des 50 ans du festival dépend de l’engagement des tous les Burkinabè à commencer par les agents qui y travail.

Bâtiment abritant le siège

Avant de quitter les lieux, nous avons remarqué qu’a quelques semaines de la grande messe du cinéma Africain à Ouagadougou, les choses bougent plus du côté institutionnel que de façon physique, en ce qui concerne le siège.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Partager
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR