Afriyelba
A la Une Cinéma

FESPACO 2023 : LE VISUEL OFFICIELLEMENT DIVULGUÉ


Le visuel du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) a été présenté aux hommes de média par le comité d’organisation de la 28e édition, ce jeudi 01 décembre 2022 à la mairie de Ouagadougou. Cette cérémonie de grande envergure ne subira pas le même sort que le SIAO et la SNC et se tiendra du 25 février au 04 mars 2023 sous le thème « Cinémas d’Afrique et Culture de la paix ».

La Semaine Nationale de la Culture (SNC- Bobo 2022) et le Salon International de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) ont été reportés pour des contraintes liées au contexte national du pays. Le FESPACO aussi pourrait subir le même sort, mais les autorités ont décidé de s’efforcer de tenir cette activité pour permettre aux professionnels du 7e art et aux cinéphiles d’effectuer leur rencontre et d’échange pour le rayonnement de l’industrie du cinéma et de l’audiovisuel africain.

« En réitérant l’engagement du Gouvernement à tenir cet événement malgré les péripéties que vit notre pays, j’engage du même coup les acteurs du domaine, à faire davantage du FESPACO, une véritable vitrine des cinémas d’Afrique et de la diaspora, une source d’inspiration pour les décideurs politiques, religieux et coutumiers, et surtout un facteur de résilience de notre nation face à l’adversité » a déclaré Galip SOME, Directeur de cabinet du ministre de la Communication, des arts, de la culture et du tourisme.

Le Délégué Général du FESPACO, Moussa Alex SAWADOGO a souligné que cette biennale du cinéma africain perdra deux salles à s’avoir celles de l’Institut Française, mais ils travaillent à trouver d’autres salles pour palier à ce déficit.

Monsieur Moussa Alex SAWADOGO, Délégué Général du FESPACO

Il s’exprime ainsi : « Le FESPACO va perdre deux salles très importantes. Et ça sera pour la première fois dans l’histoire depuis sa création qu’il se fera sans les salles de l’Institut française. Mais pendant ce temps nous continuons de travailler à trouver des plans b. Tous les espaces habituels vont rester, mais nous prospectons d’autres salles comme la mairie centrale (salle de cérémonie de mariage), le CBC, le CGP, question de pouvoir palier aux deux salles qui vont manquer. »

Le visuel de cette 28e édition a été conçu par El MARTO, né en France à Besançon résidant à Ouagadougou. Il l’a représenté à travers une figure légendaire du Niger et d’Afrique. Il s’agit de « Sarraouinia » qui signifie reine en Houassa. Elle représente toutes les femmes guerrières du Niger et d’Afrique. Ainsi, la description du visuel se présente comme suit :

– Une combattante avec ses attributs de guerrière à un moment où il faut mettre en avant les Forces de Défense et de sécurité et les volontaires pour la défense de la Patrie, pour saluer leur sacrifice, leur courage et leur engagement patriotique.

– Une femme au poing fermé, déterminée engagée pour un changement social en luttant contre l’intolérance, l’incivisme, la violence l’insécurité et le terrorisme qui minent tout efforts de développement harmonieux de notre mère patrie et de notre bien-être.

– Un symbole de fierté africaine, de résistance et de résilience qui a fait son entrée dans les manuels scolaires d’Afrique.

EL Marto, auteur du visuel de la 28ème édition du FESPACO

En somme, le visuel de la 28e édition du FESPACO rend hommage à toutes les femmes d’Afrique et d’ailleurs qui, de par leur abnégation et leur persévérance, ont œuvré et œuvrent encore aujourd’hui pour la culture et le maintien de la paix.

 

Yamba


Articles similaires

Le concert des monstres sacrés de la musique burkinabè a reçu le quitus du Mogho Naaba

Afriyelba

Présélection Miss Burkina: La 2e fois aura été la bonne pour Sonia

Afriyelba

VOICI LA LETTRE QU’A ECRITE CAROLINE TUINA ET QUI AURAIT VALU SA SUSPENSION DE LA RTB

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR