Afriyelba
A la Une Société

FESTIVAL FEU DE BOIS DE NIOU: Le Maroc pays invité d’honneur de la 3e édition.


Dans la région du Plateau Central, se tient depuis une dizaine d’années, des journées culturelles de Niou, localité située à une soixantaine de kilomètre de la ville de Ouagadougou. De ces journées culturelles, est né il y a de cela 3 ans un festival dénommé « Festival feu de bois de Niou ». Un festival pas comme les autres puisque faisant la promotion des musiques et des danses traditionnelles sacrées et profanes de Niou. Après deux années d’expression avec des troupes natinales, le festival s’ouvre cette année à l’international avec 4 pays dont le Maroc, pays invité d’honneur. Au cours d’une conférence de presse tenue à Bravia hôtel ce jeudi, les organisateurs ont donné les détails de la présente édition qui se tiendra du 2 au 05 novembre prochain.

« Nous avons mis le royaume du Maroc à l’honneur parce que c’est un pays connu pour sa tradition légendaire. C’est un pays qui a su garder sa culture malgré les multiples mutations et pour cette édition, une troupe traditionnelle marocaine viendra présenter sa culture aux festivaliers de Niou » s’est ainsi justifié Ismael Zoungrana, promoteur du festival feu de bois de Niou au cours de la conférence de presse. En plus du Maroc, il confie que des troupes du Mali et du Bénin viendront participer à la fête.

Les animateurs de la conférence de presse. On reconnait de Gauche à droite Lamine Traoré, Ismael Zoungrana et Issiaka Guiré

En tout, dévoile-il 25 troupes traditionnelles dont 22 du Burkina ont été sélectionnées pour cette 3e édition du festival feu de bois de Niou. Expliquant le concept, Ismaël Zoungrana a indiqué que le festival « met en scène une présentation de spectacle entre deux géants feux de bois, histoire de rappeler les ambiances et les scènes utilisées dans la belle vielle Afrique ». Outre les spectacles de danse, Issiaka Guiré, indique qu’il est prévu une foire et une exposition vente qui permettront aux milliers de festivaliers attendus de pouvoir découvrir les merveilles sacrées et profanes des différentes régions du Burkina. Le thème choisi cette année est « Dialogue inter-religieux pour le renforcement de la paix par la culture ». Rendez vous est pris donc à Niou du 2 au 5 novembre pour découvrir les danses et les musiques sacrées et profanes du Burkina, du Mali et du Bénin.

Yannick SANKARA


Articles similaires

BBDA: Un conteneur pour désengorger les bureaux

Afriyelba

En route pour le 1er anniversaire de l’intronisation de Floby

Afriyelba

Burkina: L’association Komi nous plonge dans la tradition moaga

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR