Afriyelba
Musique

Festival Suudu Baba: C’est parti pour la première édition


La première édition du festival Suudu Baaba a marqué d’une pierre blanche son ouverture à travers un spectacle en temps réel sur le site de l’hippodrome de Nonsin. C’était le 5 avril 2018 en présence de grands noms de la musique Burkinabé comme Habibou Sawadogo, Solo Dja Kabaco et la camerounaise Saadi Hanan.

Le promoteur du festival Dicko Fils s’est réjoui de la grande mobilisation du public

Quand on décide de travailler pour sa patrie, on n’a pas d’autre choix que de bien faire les choses. Ce constat Moulaye Dicko alias Dicko fils, promoteur du festival Suudu Baaba( Ma patrie en fulfulde) l’a bien compris en mettant les bouchons double pour offrir un live inédit aux Ouagalais dès le premier jour de son évènement. C’est Amsa Barry qui a eu la lourde tâche d’installer confortablement la foule qui a pris d’assaut l’hippodrome de Nonsin. Cette artiste peulh qui nous vient du Yatenga à fredonné deux morceaux de son répertoire musical. Après sa prestation, Salif Sanfo le maitre de cérémonie de la soirée a enchainé le show en faisant appel à Miky Doul, un jeune artiste originaire de Dori.

Ils étaient nombreux les festivaliers à occuper l’espace de hippodrome pour communier avec leurs fans

Entre chant et message de remerciement à Dicko Fils et ses partenaires pour l’instauration du festival, cet espoir de la musique Burkinabé a fait vibrer la scène avec une voie rassurante. A la suite de ses deux prestations Dicko Fils a pris la parole pour rappeler aux uns et aux autres que son festival n’est pas pour valoriser uniquement la culture peulh, mais pour permettre aussi à d’autres entités culturelles de s’exprimer. Raison pour laquelle la talentueuse Habibou Sawadogo a eu l’occasion de faire voyager les nombreux spectateurs dans l’univers du Warba.

Les officiels de la cérémonie d’ouverture

Natou a pris à chaud le micro pour poursuivre l’ambiance du spectacle avec son style tradi-moderne puisé dans le folklore Warba et liwaga. Entre « Poug Konre » et « Widga », Alice Nana dit Natou ont imposer leur marque sur un live d’au moins un quart d’heure. En outre il faut noter que les peulhs se retrouvent un peu partout en Afrique, en témoigne la présence de Saadi Hanan, une artiste peulh qui nous vient du Cameroun. Elle a affirmé pendant sa prestation qu’elle est au Burkina faso pour apporter sa modeste contribution à l’idéale patriotique défendu par Dicko Fils. Pour boucler la boucle, le kundé d’or 2000 et  Solo Dja Kabaco ont chassé le sommeil des paupières des nombreux mélomanes avec  leurs créations teintées de musique mandingue enrichies aux variantes reggae, salsa et Zouk. En définitive il convient de rappeler que tout ce spectacle s’est déroulé devant l’invité d’honneur du festival Baba Hama.

Habibou Sawadogo un des artistes à tenir en haleine le public

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

20 SEPTEMBRE: UNE DATE; 2 EVENEMENTS POUR IMILO LECHANCEUX

Afriyelba

Musique: Les ultimes RDV 2018 de SOFIANO à ne pas manquer

Afriyelba

Lati Shine: Après avoir décroché son BAC, elle offrira une vidéo ce 16 juillet à ses fans

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR