Afriyelba
A la Une Société

FOIRE DU 11-DECEMBRE : « Arnaquée », une exposante fond en larmes


Elle semblait visiblement remise de sa mésaventure dans la matinée de ce 11 décembre . Mais lorsque nous lui avons tendu notre micro, c’est presque les larmes aux yeux que Chantal Kodjogbé, exposante béninoise et promotrice des produits AZ, nous a fait part de l’arnaque dont elle a été victime. Etant à Ouagadougou dans le cadre du SIAO 2018, elle a souscrit avec un prestataire qui lui avait promis une place à la foire du 11 décembre. Elle y croyait jusqu’au jour où elle est arrivée à Manga, sur le site et a constaté que le prestataire en question n’était associé ni de près ni de loin à la manifestation. Elle rend son salut à l’agence LOYAL COMMUNICATION qui l’a secouru à la dernière minute. « J’ai fait 10 pays africains et depuis plus de 15 ans que je voyage, je n’ai jamais vécu une situation pareille », déplore-t-elle. Lisez !

« C’est depuis Ouagadougou que nous avons eu des informations sur la foire du 11 décembre. On nous a distribué de fiches sur lesquelles figuraient un numéro. J’ai pris la fiche et j’ai appelé le numéro qui s’y trouvait. J’ai échangé avec un Monsieur qui devrait me garantir un stand. Pour cela, je lui ai envoyé de l’argent pour me réserver une place. C’est une fois sur le terrain que je me suis rendue compte que mon nom ne figurait pas parmi les exposants.

J’ai commencé donc à errer avec mes marchandises alors que je ne suis pas d’ici, je viens de très loin. Dieu aidant, j’ai rencontré une maman qui m’a compris et qui m’a dit de patienter qu’elle allait régler mon problème. C’est ainsi que finalement j’ai pu avoir un stand. J’ai donc investi le peu d’argent qui me restait. Et, c’est grave, car je n’avais pas prévu cela. Avec cette situation, il ne me reste plus rien même pas un sou pour manger. C’est déplorable. Faire un coup pareil à une personne et de surcroît sachant qu’elle n’est pas d’ici c’est vraiment pas juste.

La dame béninoise (à gauche) a été consolée par cette maman, membre de l’Agence LOYAL COMMUNICATION, prestataire attitrée de la foire du 11-décembre

Et, que dire de ce que j’ai perdu. Pour être franche je ne peux pas l’évaluer. Avec cette situation, je peux  vous dire qu’à l’heure où je vous parle, je suis en train de perdre beaucoup car j’ai d’autres expositions ailleurs que j’ai dû abandonner. Pour ce qui est du prix du stand, j’ai payé 150 000 F CFA que je n’ai pas pu récupérer jusqu’à l’heure où je vous parle. Je suis toujours en contact avec le monsieur en question et je pense qu’il faudrait que cela soit réglé pour éviter qu’il n’y ait encore d’autres problèmes.

Parce que la confiance que nous avons pour le  Burkina Faso est en train de prendre un coup. Avec la majeure partie des exposants ici présents, nous nous rencontrons dans plusieurs festivals dans plusieurs pays. J’ai fait 10 pays africains et depuis plus de 15 ans que je voyage, je n’ai jamais vécu une situation pareille. C’est la première fois que je vis cette situation et cela me fait très mal.

Pour les éditions à venir, je crois que les organisateurs gagneraient à communiquer sur les voies idéales et officielles pour l’accès aux stands. Dans les autres pays il y a des institutions habilitées à cela. Au Benin, c’est la chambre de commerce qui nous donne les informations nécessaires. Quand on parle de la foire de l’indépendance chez nous, c’est impossible de s’y rendre et ne pas avoir de la place. C’est très triste et dommage ce qui m’est arrivé ici au Burkina»

Propos recueillis par Adama SIGUE


Articles similaires

SANTE : Orange va panser la douleur des dialysées à Ouahigouya

Afriyelba

Nicki Minaj: Elle déclare la guerre à Rihanna à cause de Drake !

Afriyelba

UNE FEMME REPEREE SUR LA PLANETE MARS

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR