Afriyelba
Mode

LAJAGUAR PREMIER: « J’ai échappé de justesse aux attaques de Grand Bassam »


S’il y a un jeune humoriste qui a le vente en poupe en ce moment au Burkina Faso, c’est bien Lajaguar. Etoile montante de l’humour africain, il est le seul dans son genre qui s’associera aux artistes-musiciens du pays pour distiller de la bonne humeur le 26 mars prochain au stade municipal de Ouagadougou à l’occasion du concert des monstres sacrés de la musique burkinabè. Rentré récemment de la Côte d’Ivoire où il a pris part au MASA, il nous fait le bilan de son séjour, parle de son spectacle du 26 et explique comment il a échappé de peu aux attaques de Grand Bassam.

Afriyelba: Peux tu nous faire un bilan de ta participation à l’édition 2016 des MASA?

La Jaguar: Avant de répondre à ta question, permets moi de remercier et féliciter le site Afriyelba pour tout ce qu’il fait pour la culture et pour moi en particulier. Grâce à Afriyelba, ils sont nombreux, mes fans à avoir mon actualité. Ma participation au MASA cette année a été très satisfaisante. Nous avons d’abord participé du 28 février au 4 mars à une formation qui a regroupé plusieurs humoristes africains. Les formateurs sont venus de l’école nationale de l’humour du Canada. Au Burkina Faso nous étions 3 humoristes à prendre part à ce stage à savoir Moussa Petit Sergent, Bissongo et moi même. Après la formation, nous avons eu à faire quelques scènes off pour mettre en pratique ce que nous avons appris. J’ai pu pour cet effet, donner 4 spectacles: la première s’est déroulé à l’espace Oiseau Nid du Palais de la culture, la 2e à Cocody Saint Jean, la 3e à l’Allocodrome de Youpougon et la dernière à la soirée de l’humour qui s’est passée à la salle François Louga du Palais de la culture.

Avez-vous reçu des attestations à la fin de votre formation?

Bien sûr que oui. Comme tout élève qui réussi à un examen, nous avons reçu des attestations de la part des formateurs qui vont sans doute étoffées nos palmarès. Nous les avons reçu même en direct de la télévision nationale ivoirienne.

Qu’est ce que vous avez concrètement appris au cours de la formation?

Nous avons appris plusieurs modules durant la formation. On nous a montré des techniques d’écriture qui nous permettent de faire des blagues même lorsque nous sommes en manque d’idées. Nous avons appris plusieurs techniques dont entre autres la règle de trois, la personnification, l’exagération, le calembour. In challa dans mes prochaines prestations le public verra quelque chose de plus dans mes blagues. Je suis revenu au Burkina Faso avec une tête bien pleine.

Et aussi avec  un carnet d’adresse bien fourni?

En effet. Le MASA m’a permis de comprendre beaucoup de choses en matière d’échange culturelle, de techniques de travail, et surtout en matière de contact. J’ai connus plusieurs personnes, j’ai pris beaucoup de contact. Je mettrai toutes ces connaissances, relations et et ces contacts en pratique dans les mois qui vont suivre.

Il me semble que tu étais logé à Grand Bassam, là où il y a eu l’attaque terroriste le lendemain de la clôture du MASA?

Oui c’est exact. J’étais logé à l’hôtel Térézo au quartier France là où se sont produits les attaques. Notre chance est que nous sommes partis avant que les terroristes ne fasse leur sale besogne. Nous avons bougé à 9h de Grand Bassam et c’est à 12h lorsque je suis arrivé au Burkina que j’ai appris les attaques. C’est avec une très grande tristesse que j’ai appris ces actes de barbaries. J’ai vraiment échappé de justesse parce que si j’étais la-bas je ne savais pas ce qui allait arriver vu que les attaques ont eu lieu là où nous étions logés. jaguar Je pris Dieu pour que les victimes reposent en paix et pour que les blessés puissent recouvrir la santé.

Le samedi prochain on assistera à un concert inédit au Burkina Faso; celui des monstres sacrés de la musique burkinabè. Tu es le seul humoriste qui fait partie des artistes qui feront la première partie. Que réserves tu au public du Stade municipal?

Ce sera la première fois que je me produit dans un stade. C’est un de mes rêves qui sera réalisé ce jour. Pour le public, je leur prépare quelque chose de spécial. J’ai commencé depuis fort longtemps à travailler et le moment venu je suis sûr que le public appréciera ce que je vais leur proposer. J’invite tous les Burkinabè à sortir massivement pour vivre des moments inoubliables le samedi prochain au Stade municipal. Demain sera meilleur .

Propos recueillis par Yannick SANKARA


Articles similaires

How To Find Cheapest Flights for Your Future Adventures

Afriyelba

Monèbo Den- Clip Officiel by Iba One

Afriyelba

NBK fait son entrée en grande pompe sur la scène musicale avec son single  »J’aime ton mouvement ».

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR