19 October 2021

Leadership féminin : bientôt des ambassadrices Orange des régions

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est au cours d’une vidéoconférence que la nouvelle a été annoncée, ce 27 janvier aux hommes et femmes de médias. Il s’agit du lancement de « Ambassadrices Orange des régions », un appel à projets dédié à la gente féminine. Découvrons les détails sur ce nouveau projet du leader des télécommunications au Burkina Faso.

Pour participer au concours et être éligible il faut être de nationalité burkinabè, vivre au Burkina Faso, être âgée de 18 à 35 ans, être de sexe féminin. Et c’est dans le souci d’encourager les jeunes filles à l’entrepreneuriat et au leadership que Orange Burkina Faso a initié ce concours. Il s’agira pour les postulantes de créer des vidéos de 3 minutes maximum sur leurs projets et de les envoyer sur la page https://www.orange.bf/fr/ambassadrice-des-regions.html du site web de Orange Burkina Faso. « Puisque ça participe de l’éducation des jeunes filles, il faudra qu’on soit bien précis et concis pour pouvoir soutenir ce type de projet. Ensuite il faut que la vidéo puisse être envoyée facilement sur le digital. C’est pourquoi nous tenons rigueur aux 3 minutes », a expliqué madame Traoré/Séré Minata, la chargée de communication de Orange Burkina Faso. Ensuite, 13 projets seront retenus, c’est-à-dire un projet par région, parmi lesquels le meilleur projet sera sélectionné. Le meilleur projet recevra 10 millions de francs CFA pour sa réalisation et la porteuse du projet recevra 2 millions de francs CFA, plus un smartphone et 60Go de connexion. Quant aux deuxième et troisième, elles recevront respectivement 1,5 millions et 1 million plus des smartphones et des mégas de connexion. Les treize porteuses de projets seront formées par Orange Burkina Faso en Motion Design car : « Il ne suffit pas de postuler son projet et puis gagner. Orange va réunir les treize porteuses de projet pour leur apprendre quelque chose. Il faut qu’on ait un impact d’abord sur ces jeunes filles avant d’avoir un impact sur la communauté », précise madame Traoré / Séré Minata. Selon le secrétaire général de la Fondation Orange au Burkina Faso, plusieurs thématiques seront abordées dans les projets. Et les domaines précis sont l’éducation, la santé, l’environnement, l’eau potable et l’assainissement. Le projet à la base doit être original en terme d’idées « et que cette originalité puisse impacter très positivement l’ensemble des bénéficiaires quand il va être réalisé », précise monsieur Héma Ibrahim. Aussi le projet doit être capable d’être réalisé dans un temps bien précis et respecter l’enveloppe budgétaire qui sera mis pour sa réalisation. La viabilité et la pérennité du projet sont aussi les autres critères sur lesquels le jury se basera pour faire son choix. « Il ne s’agit pas pour nous d’investir sur un projet qui ne va durer qu’un ou deux ans ; mais plutôt sur un projet qui va durer plusieurs années et qui fera bénéficier de ses retombés à plusieurs personnes », rassure Héma Ibrahim. En plus de ces critères d’autres conditions d’ordre général pourront venir se greffer autour. Un jury composé d’une personne du ministère de la Culture des Arts et du tourisme et du ministère de la femme, d’une personnalité influente, d’un leader d’opinion et d’un agent de Orange Burkina Faso. Seulement, la voix du jury ne compte que 35%. La note du public qui aura la possibilité de voter sur les plateformes Orange comptera pour 65%. Tous les canaux digitaux appropriés seront donc utilisés, à en croire les organisateurs, pour communiquer sur le concours afin de donner la chance à toutes les filles de pouvoir s’inscrire.

Pour des éventuelles candidatures donc les intéressés sont priés d’aller voir sur www.orange.bf/fr/ambassadrices-des-régions.html.

Abatidan Casimir NASSARA

 


Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR