Afriyelba
Mode

Les 48 heures de l’employabilité logistique ont pris fin le dimanche 31 juillet dernier.


L’association internationale pour la promotion de la logistique (AIPL) a organisé la deuxième édition des 48 heures de l’employabilité logistique les 30 et 31 juillet 2022. Les apprenants ont bénéficié de deux jours de formation afin d’être plus compétitifs sur le marché de l’emploi. La clôture des travaux s’est déroulée ce dimanche 31 juillet dans les locaux de la Ruche Ouaga.

Les participants ont été formés pour être plus compétitifs sur le marché de l’emploi.

Aucune école ne donne une formation complète. Tout apprenant a donc besoin d’une formation complémentaire après sa formation de base pour affronter le marché de l’emploi. Fort de ce constat, l’AIPL a initié depuis 2019 les 48 heures de l’employabilité logistique. Selon Zangré née Dembega Matou, vice présidente de l’AIPL,cette activité vise à faciliter l’insertion professionnelle des jeunes formés en logistique et leur donner de l’espoir et du sourire. << La premier jour de la formation a consisté à leur apprendre à rédiger des CV et de lettres de motivation. Nous leur avons ensuite appris à faire un entretien>> a-t-elle expliqué. Pour cette deuxième édition, 25 étudiants ont bénéficié de la formation. 11 entreprises partenaires se sont associés à l’activité.

Les participants ont eu droit à des entretiens avec des chefs d’entreprise.

A l’issue des différentes formations, les participants ont fait des entretiens avec certaines entreprises partenaires. C’est l’occasion pour certains apprenants d’avoir des contrats de stage au sein des dites entreprises. << Pour la première édition, 15 étudiants ont bénéficié de contrats de stage et 2 ont été recruté. Deux autres étudiants ont également été embauchés à SDF qui est basée au Ghana>> a confié le vice présidente de l’AIPL. Les étudiants sont satisfaits de cette initiative qui va les aider à affronter le marché de l’emploi de plus en plus exigeants. << Le domaine de l’emploi est compliqué et il faut s’armer pour l’affronter. Et après cette formation je pense que j’ai ce qu’il faut>> a laissé entendre Wend Kouni Tougouri, ingénieur en logistique transport. Il a par ailleurs remercié les initiateurs de l’activité et invité les étudiants et diplômés du secteur de la logistique a prendre part à ces formations qualitatives les éditions à venir.

 

La photo de famille des participants.

En attendant le rendez vous de l’année prochaine, les apprenants espèrent cette année avoir plus de contrats de stage et de contrats d’embauche que lors de la première édition.

Par Wend Kouni


Articles similaires

Miss Burkina: Les candidates de Koudougou et de Dédougou sont attendues

Afriyelba

PSG-Real Madrid: Critiqué par les fans, le père de Neymar prend sa défense

Afriyelba

LE CONCERT DES MONSTRES SACRES DE LA MUSIQUE BURKINABE A REÇU LE QUITUS DU MOGHO NAABA

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR