Afriyelba
A la Une Cinéma

Les prix spéciaux et les critères d’attribution au FESCAPO 2023.


Le comité d’organisation du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou a dévoilé lors d’une conférence de presse les différents prix spéciaux qui seront attribués aux réalisateurs qui sont les œuvres font partie de la sélection officielle de cette 28eme édition. Au nombre de 21, les prix spéciaux récompensent les films qui n’auront pas reçu de prix officiel. Les récompenses s’élèvent à 111 millions de francs CFA et ont été financées par 11 donateurs. Ils visent à encourager les donateurs à accompagner la promotion du cinéma africain. La cérémonie de remise des prix spéciaux est prévue se tenir le 03 mars 2023 à 15 heures au CENASA.

Les prix spéciaux ont été dévoilés.

Le premier prix spécial dénommé le prix de la chance a une valeur de 2.000.000 plus un trophée est donné par la loterie nationale burkinabè (LONAB). Il est décerné à tout film court ou long métrage de fiction dont le traitement, les qualités techniques et esthétiques laissent entrevoir le talent et le génie créateur de son auteur et qui tient compte de la mise en scène la direction des acteurs, la qualité des décors, des costumes, des images, du son, de la musique et du montage des œuvres cinématographiques. Ce prix vise à encourager les créativité et la productivité du cinéma burkinabè en particulier et africain en général. Il veut également contribuer au rayonnement de la diversité culturelle et susciter l’éclosion des jeunes talents et au renouvellement du monde de cinéma, participer à la promotion de toutes les initiatives et opportunités privilégiant le professionnalisme du 7e art.
Le prix Aboubacar Samb Makharm de la ville de Ouagadougou est offert par la commune de Ouagadougou et a une valeur de 3.000.000 plus un trophée et un certificat. Elle concerne les films de tout genre figurant ou non dans la compétition officielle et qui traite des thèmes englobant le développement économique et socioculturel des villes, les grands fléaux urbains, le rôle de la ville dans la recherche de la recherche de la paix, les rapports d’amitié et de solidarité entre les peuples. Elle vise à encourager et accompagner les initiatives culturelles pouvant assurer les bases d’un développement durable, apporter sa contribution à la promotion du cinéma et partant au rayonnement de la ville.
Le prix spécial Wateraid <<climat, eau et assainissement en Afrique>> prime le film qui aborde les questions du climat, de l’eau et de l’assainissement. Il a une valeur de 5.000.000 plus un trophée.
Le prix spécial de l’assemblée législative de transition du Burkina est adressé au film qui fait la promotion de la loi , défend les valeurs de bonne gouvernance, de liberté, de justice et de démocratie. Elle a une valeur de 7.000.000 plus un trophée.
La CEDEAO offre le prix spécial CEDEAO de l’intégration pour le meilleur film ouest-africain d’une valeur de 15.000.000 plus un trophée et une plaque de reconnaissance, le prix de la meilleure réalisatrice d’une valeur de 10.000.000 plus un trophée et une plaque de reconnaissance, le prix du meilleur plus jeune réalisateur de film d’école d’une valeur de 2.000.000 plus une plaque de reconnaissance et enfin le prix du meilleur plus jeune comédien ou comédienne d’une valeur de 1.000.000 plus une plaque de reconnaissance.
Le prix Felix Houphouet-Boigny est donné par la République de Côte d’Ivoire au film qui fait la promotion de la démocratie et de l’état de droit, la promotion de la paix et de la justice sociale, la promotion de la fraternité, de l’entente, de la solidarité et des valeurs africaines.
Le prix Thomas Sankara est donné par Guilde africaine des réalisateurs et producteurs. Il a une valeur de 3.000.000 et ses critères d’attribution sont la créativité, le talent, la narration africaine, un sujet exprimant l’espérance et l’engagement positif, porté vers un meilleur avenir. Sont éligibles les films court métrages de fiction dans la sélection officielle de la compétition de court métrages.
Le prix de la critique africaine Paulin Soumanon Vieyra est donné par la fédération africaine de la critique cinématographique. Elle est composé d’un trophée plus un certificat, des publications d’articles de presse dans les 33 pays membres et la diaspora africaine en anglais, en français et aen arabe. Ce prix tient compte de la qualité artistique de l’œuvre, l’originalité dans l’approche artistique,la bonne maîtrise du langage cinématographique, l’originalité et l’approche approfondie de l’histoire.
Le prix spécial paix et sécurité est donné par l’Union africaine aux films africains et de la diaspora, aux documentaires et productions vidéo qui favorisent une culture de la paix et mettent en valeur les initiatives de paix. Il a une valeur de 8.000.000 de francs CFA.
Le prix de l’UEMOA se décompose comme suit:
-8.000.000 plus un trophée et une attestation pour le long métrage fiction.
-5.000.000 plus un trophée et une attestation pour le court métrage fiction.
-8.000.000 plus un trophée et une attestation pour le long métrage documentaire.
-5.000.000 pour un trophée et une attestation pour le court métrage documentaire.
Le prix Sembene Ousmane d’une valeur de 5.000.000 plus une effigie à l’image en bronze à l’image de Sembene Ousmane est donné par Ecobank fondation. Il récompense le meilleur film africain long métrage de la sélection officielle qui incarne le mieux la dignité, honneur, les droits de l’homme; des valeurs chères à Sembene Ousmane.
Le prix spécial Gambere Ernest est pris en charge par le fonds Ernest Gambere et a une valeur de 2.000.000 et un trophée. Ce prix récompense un film de court métrage quelque soit son genre. Le film doit répondre au thème du prix qui est  »promouvoir la culture de développement de l’Afrique  ». Il faut traiter d’une thématique qui contribue à la promotion et à la protection de l’environnement et de l’équité sociale.
Le prix spécial international de l’égalité aux filles pour la combativité et l’innovation en faveur des filles d’une valeur de 5.000.000 est donné par Plan International Burkina. Pour être éligible à ce prix il faut être une jeune fille, un jeune homme, une femme ou un homme et être africain. L’âge ne constitue pas un critère mais les jeunes cinéastes seront encouragés. Il faut également traiter d’une thématique ayant de l’intérêt pour la promotion des droits de la jeune fille. La thématique doit mettre en exergue des aspects faisant ressortir le leadership féminin comme solution aux problèmes de la société.
Le prix de la conférence épiscopale Burkina -Niger comporte 2.000.000 FCFA, un trophée et une attestation. L’œuvre à primer doit être un long métrage, court métrage ou un documentaire. Elle doit avoir été produite au Burkina ou au Niger, avec une possibilité d’extension sur l’espace CEDEAO suivant certains critères.
D’une valeur de 5.000.000 et une attestation, le prix spécial laafi la boumbou est donné par l’association Laafi la boumbou. Il s’intéresse aux films qui traitent de la problématique de la santé maternelle et infantile. Le film doit également susciter l’affirmation du droits des femmes et le renforcement de leur rôle au sein de la famille, de la communauté.

Bonne chance aux différents réalisateurs et rendez vous le 3 mars.

 

Par Wend Kouni 

 


Articles similaires

Brandon Kabré, président de l’ABH: Voici ce qu’il compte faire après son élection

Afriyelba

« LES 8EMES MERVEILLES », 6e édition : Sujet du prix spécial féminin

Afriyelba

ELECTION MISS UNIVERSITES: L’ombre de Blaise Compaoré a plané dans la salle

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR