Afriyelba
A la Une Musique

MINISTERE DE  LA CULTURE : le premier CASEM 2020 accouche de fortes recommandations


Le premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2020 du ministère de la Culture des arts et du tourisme s’est tenu du 23 au 24 janvier à Ouagadougou. Placé sous le thème « leadership et management dans l’administration », ce rendez-vous a regroupé plusieurs acteurs de l’administration de ce département  de toutes les régions du Burkina. C’est le ministre Abdoul Karim Sango qui a présidé la cérémonie de clôture de ces deux jours de travaux qui ont permis de faire le bilan de l’année 2019 et de dégager  des recommandations pour un meilleur fonctionnement de l’administration.

Les participants venus des régions du Burkina ont été outillés en leadership et en management dans l’administration publique

Au terme  des deux jours de travaux,  les participants ont reconduit des recommandations non réalisées du CASEM de 2019. Ils ont également fait  des propositions de nouvelles recommandations qui doivent être amendées plus tard. Entre autres, les participants ont  demandé la mise en œuvre des systèmes de motivation pour améliorer la production des agents du MCAT, l’assurance de la mise en œuvre des programmes d’activités dans un esprit de synergie et de respect des planifications et la vulgarisation de la circulaire du Premier ministre relative à l’organisation de visites touristiques à l’occasion des grandes manifestations. Pour Boukari Koala, Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de la culture et du tourisme (SYNATRACT),  le tourisme a fait beaucoup de regret en termes d’attractivité, causé par le terrorisme. C’est pourquoi ces recommandations permettront, selon lui, de mettre en œuvre un certain nombre d’actions fortes. «Au lieu de gaspiller les énergies à vouloir tout faire, elles donnent la voie de center nos efforts, en fonction des moyens alloués, sur un minimal. Mais nous avons marqué un désarroi car notre vision n’a pas été prise en compte dans ces recommandations. Nous croyions que notre préoccupation de motiver les travailleurs du ministère de la culture  allait être abordée afin de voir  ensemble des mécanismes, parce qu’il y en a partout,  pour motiver ces travailleurs. Mais nous espérons toujours trouver des voies et des moyens  pour résoudre cette  question si le pays demeure dans la paix », s’est-il exprimé.

Selon Boukari Koala SG de SYNATRACT  , les recommandations  faites permettront de focaliser l’énergie sur un minimal d’activités.

Mais avant d’arriver aux recommandations, ces deux jours d’échanges et de communications ont  d’abord permis aux participants de ce premier CASEM de l’année 2020 de s’outiller, non seulement,  en leadership et en management administratifs, comme l’indique le thème, mais aussi de  faire une rétrospective sur l’année écoulée. Du bilan de l’année dernière donc, il est ressorti l’organisation « reçue » du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO), l’inscription des sites de la métallurgie ancienne du fer sur la liste des biens culturels de l’UNESCO et la tenue de la Foire internationale du livre de Ouagadougou (FILO).

Le ministre Abdoul Karim Sango( milieu) a appelé les différents responsables à travailler pour la mise en œuvre des recommandations qui leur seront soumises

Le ministre Abdoul Karim Sango qui a présidé la cérémonie de clôture a, dans son discours, reconnu que le champ est déjà balisé avec l’adoption, en 2018, de la Stratégie  nationale de la culture et du tourisme (SNCT) et a  rappelé à ses agents qu’ils ont le devoir de résultats. « Il ne reste plus qu’à nous armer de détermination et de créativité », a-t-il dit. Le premier responsable du département a donc  invité toutes les structures responsables du suivi des recommandations « à leur mise en œuvre sans faille ». En ce qui concerne les préparatifs du prochain CASEM, le ministre a exhorté les responsables des différentes structures à anticiper l’élaboration des projets de programmes  d’activités « conformément aux perspectives 2020 »  déjà validées, en attendant la version définitive des lettres de mission. Il a, par ailleurs, félicité l’équipe d’organisation, les différents présentateurs et communicateurs qui ont permis de réussir ce CASEM. Ce sont autours de  ces mots que le premier CASEM du ministère de la Culture des arts et du tourisme a pris fin.

Abatidan Casimir Nassara


Articles similaires

Comment parler de sexualité aux enfants?

Afriyelba

SITA 2020 A MALABO L’artiste-musicien guinéen Soul Bang’s récompensé

Afriyelba

L’inspectrice Mouna va retrouver le T ce 3 décembre

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR