Afriyelba
A la Une Musique

MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AU BURKINA FASO Les capacités des journalistes et communicateurs culturels renforcées


Le ministère de la culture et du tourisme a organisé un atelier du 14 u 16 juillet dernier à Ouagadougou au profit des journalistes et communicateurs culturels. Axé autour du thème « Rôle des médias dans la mise en œuvre de la politique culturelle et touristique du Burkina Faso » ce séminaire de formation a permis de renforcer les capacités des participants dans le domaine de la culture et du tourisme.

Plusieurs modules ont été développés au cours de l’atelier de formation au profit de la trentaine de participants issus de la presse audio-visuelle, écrite, en ligne et des ministères. « Politique culturelle et touristique du Burkina Faso : état des lieux et perspectives » ; « cadre juridique et règlementaire du ministère de la culture et du tourisme » ; « Législation et règlement touristique » ; « journalisme et critique culturelle » ; « Les outils de promotion touristique de la destination Burkina Faso » ; « communication et promotion des entreprises culturelles » sont entre autres, les communications qui ont été faites par des experts dans le domaine durant les 3 jours qu’a duré l’atelier.

Le développement de ces modules qui ont été suivis d’échanges a permis aux participants de conforter leurs connaissances sur les politiques publiques et les défis des filières des industries culturelles et créatives et le patrimoine culturel dans son ensemble, renforcer leurs connaissances des dispositions juridiques nationales et internationales et régissant les différents secteurs de la culture et du tourisme et de renforcer leurs connaissances des mécanismes fonctionnels du droit d’auteur. A la cérémonie de clôture qui est intervenue le 16 juillet les journalistes et communicateurs ont, avant d’échanger avec le premier responsable de la culture et du tourisme, Jean Claude Dioma, au cours d’un déjeuner, formuler des recommandations pour une meilleure promotion de la culture et du tourisme au Burkina Faso.

dioma

Des recommandations qui se résument à la formation des journalistes culturels, à un soutien financier conséquent aux journalistes culturels et à une implication des journalistes culturels dans la mise en œuvre des politiques culturelles et touristiques du Burkina ainsi que dans les grandes manifestations culturelles qui se déroulent non seulement à l’intérieur mais aussi à l’extérieur du pays. Ces recommandations ont été bien notées par le ministre Jean Claude Dioma qui a promis s’investir pour les satisfaire.

Par ailleurs, il a félicité les participants à la formation pour avoir été assidus et pour avoir accordé un intérêt particulier aux modules qui ont été développés. Les échanges au cours du déjeuner de presse ont permis au ministre de noter quelques difficultés rencontrées par les journalistes et communicateurs culturels dans l’exercice de leurs fonctions. Des difficultés auxquelles Jean Claude Dioma a promis apporté des solutions afin de permettre aux journalistes de mieux accompagner le gouvernement dans ses efforts de développement du Burkina Faso. On note que le ministre a mis la cérémonie de clôture de l’atelier à profit pour remettre les fonds collectés en France au cours de la nuit du Faso Dafani afin de venir en aide aux artistes Dicko Fils, Awa Nadia et leurs danseuses qui, faut-il le rappeler, ont été victimes d’accident de route. Il a donc remis une enveloppe de 260 000 F CFA aux représentants des artistes et leur a, au nom de son département, témoigné sa sympathie et son soutien


Articles similaires

Nigéria: Quand Imilo Lechanceux est pris pour Bertrand Traoré

Afriyelba

Jean Pierre Adams: Le footballeur dans le coma depuis 35 ans

Afriyelba

PRESIDENT EXTRACTOR: L’étoile du coupé-décalé vient de naitre

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR