Afriyelba
A la Une Société

Miss universités Burkina 2020 : Un week-end de rêve dans la ville de Sya


Dans le cadre de l’édition 2020 du concours Miss universités Burkina qui se tiendra le 27 mars prochain à la salle des banquets de Ouaga 2000, les candidates des différentes universités retenues pour participer à l’élection ont effectué une excursion ce week-end, à Bobo Dioulasso. A travers cette initiative, le promoteur a voulu faire découvrir les zones touristiques de la ville aux filles avant l’élection.

Ce samedi 29 février, les 20 prétendantes à la couronne de miss universités 2020 ont atterrit  dans la ville de Sya. Ce voyage à bord d’un avion est, pour le promoteur, Honoré Bambara une manière de : « promouvoir les voyages à l’intérieur du pays en avion. Je suis sûr que nous allons motiver plus d’un ». Pour certaines de nos candidates, c’était une première et elles n’ont pas manqué d’apprécier l’expérience à leur manière durant les quelques minutes qu’aura duré le vol. De l’aéroport de Bobo-Dioulasso, elles ont été conduites à l’hôtel IBA où, elles ont pu se désaltérer et se mettre aux couleurs de l’Office Nationale des Télécommunication (ONATEL) sponsors de l’évènement. Comme dirait l’adage, la charité bien ordonné commence par soit, les filles ont d’abord eu une visite guidée des locaux de la structure avant de s’adonner à une séance de shooting.

Shooting photo à SITARAIL Bobo

Passée cette étape de l’excursion, elles ont mis le cap sur la Guinguette qui est une réserve naturelle située à  quelques kilomètres à la sortie ouest de la ville. Une séance de shooting photos s’y est tenue également. Dans la forêt sacrée du Kou l’on pouvait voir aisément la symbiose entre la beauté et la grâce des filles et la nature paradisiaque des lieux. Et, c’est peu dire que d’affirmer que c’était une belle découverte pour certaines des filles qui n’y avaient jamais mis les pieds. Selon le promoteur du concours miss universités Burkina, Honoré Bambara, le but de cette excursion est de faire découvrir les potentialités touristiques aux candidates et faire d’elles, des ambassadrices du tourisme burkinabé. « C’est aussi un message à l’endroit des personnes désireuses de découvrir le pays. Malgré tout on reste fort et cette terre demeure une destination à ne pas manquer », a-t-il lancé. Dans la soirée, après un somptueux dîner les filles ont poursuivi le week-end toujours en beauté dans le bar de l’hôtel Sissiman. Karaoké, danse et jeu de billard étaient au menu de la soirée. Pour la deuxième journée, le patrimoine religieux et culturel ont été mis en valeur par les séances photos des filles. Il s’agit de la mosquée de Dioulassoba et du Grand marché de Bobo Dioulasso. Pour ce dernier lieu, c’est habillé en Koko dunda que les filles s’y sont rendues et elles ont pu découvrir la porte d’entrée du marché ce lieu mythique qui a donné son nom à cette étoffe aujourd’hui prisé au Burkina et ailleurs dans le monde.

Le promoteur de miss universités Burkina, Honoré Bambara est fier de faire découvrir les sites touristiques aux candidates

Les séances de shooting pour les photos officielles du concours ont pris fin à la SITARAIL de Bobo. En ce qui concerne l’ambiance qu’il y a avec les filles et les coachs, Kadi Traoré affectueusement surnommé « Tata manaja » confie qu’elles sont très sociables et faciles à gérer. Le comité d’organisation donne rendez-vous le 27 mars prochain, à la salle des Banquets de Ouaga 2000 pour l’élection de l’étudiante burkinabé la plus intelligente et la plus belle.

Eunice NIKIEMA


Articles similaires

Jah Press, commissaire général des Kundé: «Le Kundé 2015 ne sera pas un kundé de transition

Afriyelba

LDC / Élimination du PSG: Neymar regrette son absence et envoie un émouvant message à ses coéquipiers

Afriyelba

Paongo, la Cour du Naaba (Alif) : à la découverte d’un espace incontournable pour les artistes

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR