Recent Posts
a
17 August 2019

PAIX ET SECURITE : Les femmes Africaines en parlent à Ouagadougou

Partager
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages

La première réunion consultative des Forums Régionaux des Femmes pour la Paix et la Sécurité a débuté ce mercredi 29 mai 2019 à Ouagadougou, en présence du ministre de la Femme de la Solidarité Nationale de la Famille et de l’Action Humanitaire, Helène Marie-Laurence Ilboudo/Marchal. Pendant deux jours, des Femmes venues des quatre coins du continent Africain apporteront leurs contributions à l’édification d’une Afrique pacifique.

« Renforcement du rôle des forums régionaux Femmes, Paix et Sécurité dans la campagne pour faire taire les armes en Afrique à travers la mise en œuvre de l’agenda Femme, Paix et Sécurite ». C’est ce thème qui réunit depuis ce hier,  plusieurs délégations de femmes Africaines à Ouagadougou pour prendre part à la réunion consultative des forums régionaux. Bineta Diop envoyée Spéciale Femme, Paix et Sécurité de la commission de l’Union Africaine, un des grands piliers de la réunion a déclaré qu’elles ne sont pas à Ouagadougou pour parler encore des problématiques que tout le monde connait, mais pour voir quelles sont les solutions à adopter et leurs cadres de mise en œuvre pour la paix en Afrique. Au delà des solutions, Bineta Diop et ses paires comptent également trouver des mécanismes de suivi évaluation, afin de déceler subtilement les obstacles à l’avancement de l’application des textes en vigueur.

 Bineta Diop a affirmé que les femmes sont à Ouagadougou non pas pour parler des problèmes habituels de sécurite mais pour trouver des solutions.

Selon l’experte Sénégalaise, l’Union Africaine dispose de politiques adéquates pour la paix et la sécurité sur le continent,  mais là ou le bas blesse c’est l’application de ces politiques. Elle en veut pour preuve le projet « Faire taire les armes à l’horizon 2020 », ou encore la résolution 1325 du Conseil de Sécurite des Nations Unies qui consacre une place prépondérante à la femme dans la prévention et la résolution des conflits. Par la suite, Helène Marie-Laurence Ilboudo/ Marchal, Ministre de la Femme de la Solidarité Nationale de la Famille et de l’Action Humanitaire, a souligné que 19 ans après l’adoption de la résolution 1325, l’implication de la femme à la recherche de la paix n’est pas reconnue et valorisée.

Helène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, MFSNF, s’est réjouie que Ouagadougou accueille la première consultative des Forums Régionaux des Femmes pour la Paix et la Sécurité.

Raison pour laquelle l’Union Africaine a entrepris d’organiser des réunions consultatives, des fora régionaux des Femmes pour la Paix et la sécurité, dans diverses régions d’Afrique. La première responsable du département de la Femme et de la Solidarité du Burkina a précisé aussi que,  l’objectif de la présente réunion est de mettre à la disposition des participants, une plateforme pour échanger sur les voies et moyens de renforcer le rôle et le leadership des femmes dans le processus  de la recherche de la paix en Afrique.

Bineta Diop est revenue à la charge pour galvaniser les participantes en affirmant qu’ensemble, l’Afrique peut créer son armée sans armes. Pour sa part,  la commissaire aux Affaires Politiques de la commission de l’Union Africaine, Minata Samate Cessouma a invité l’Union Africaine à être aux côtés des femmes Burkinabè en ces périodes marquées  par des attaques terroristes et des violences intercommunautaires.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Partager
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR