Afriyelba
A la Une

Photosa acte2: La photographie d’art s’invite dans les cours familiales à Ouagadougou.


La deuxième édition du festival de photographie Photosa qui signifie en langue nationale san faire la photo se tiendra du 16 au 19 mars 2023 à Ouagadougou. Cette évènement qui met en valeur la photographie artistique a choisi pour thème cette année << Quelle place donner à la photographie artistique au Burkina Faso>>. Le festival sera meublé d’une caravane, d’expositions, de masters class, de workshops, des projections, d’une série de formation autour de la photographie artistique. Adrien Bitibaly, fondateur du festival souhaite que les burkinabè s’approprient la photographie d’art.

Le comité d’organisation Photosa a donné les détails de la deuxième édition du festival à la presse.

Adrien Bitibaly et le Cercle des photographes du Burkina (CERPHOB) travaillent à amener les populations à adopter la photographie artistique. C’est la raison de la naissance de Photosa en 2021.<< Photosa invite le public à s’approprier les images exposées et à questionner des récits afin de briser la frontière qui sépare encore aujourd’hui le citoyen burkinabè de la photographie d’art>> a confié le fondateur du festival. Pour atteindre son objectif, les expositions du festival se font dans les cours familiales, dans le quartier Wemtenga à Ouagadougou ainsi qu’à l’intérieur et autour de la salle de ciné du même quartier. Chaque famille participera à l’organisation de l’exposition et du vernissage. Les artistes qui participent au festival feront auprès des familles un travail pédagogique de sorte à ce qu’elles réussissent à présenter les œuvres aux visiteurs. 4 familles accueilleront les expositions.

Adrien Bitibaly, fondateur du festival Photosa.

Ils sont au total 16 photographes venus d’Afrique, d’Amérique et d’Europe qui vont présenter leurs travaux. Les formations qui seront données à l’occasion de la deuxième édition de Photosa sont nombre de trois. Il s’agit premièrement du mentora qui a concerné 7 aspirants photographes sur deux semaines qui s’est tenu du 20 au 03 mars avec Adrien Bitibaly. Le mentora offre également un accompagnement d’une année aux bénéficiaires. Il y’a ensuite une formation sur l’art du portrait du 6 au 10 mars avec Antoine Tampé. On a eu enfin la formation en commissaire d’exposition du 8 au 14 mars avec Florent Basiletti.

Une des activités fares de cette deuxième édition est l’hommage qui sera rendu à David Pace, un photographe américain qui a longtemps travaillé pour valoriser l’image du Burkina en photographiant le village de Bereba dans la province du Tuy. Il est décédé en octobre 2020.<< Outre l’hommage personnelle à un photographe qui a contribué à faire connaître le Burkina dans le monde entier, il s’agit également de montrer la pérennité de l’œuvre photographique>> a déclaré Adrien Bitibaly.

Une vue des participants à la première édition de Photosa.

Cette édition enregistre quelques innovations. Il y’a entre autre les échanges avec les notables du Naaba Ligdi de Wemtenga sur la photographie d’art. Il faut également noter que les photos seront exposées sur de plus grandes structures que l’édition dernière. La salle de cinéma de Wemtenga sera entièrement occupée cette année, contrairement à la première édition où seulement une partie de la salle avait été prises.

Le lancement du festival est prévu pour ce jeudi 16 mars et est ouvert au grand public.

Par Wend Kouni


Articles similaires

MOIS DE RAMADAN : TELECEL Faso fait des dons à l’AEEMB et à la grande Mosquée de Ouaga

Afriyelba

Voici comment la camerounaise Dencia a tourné Paul Pogba dans la sauce

Afriyelba

REVOLUTION AFRO BEAT 2E EDITION: CHEEZY en concert live ce 22 février

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR