2 April 2020

PROMOTION DE LA FILIERE COTON : Une 2e usine d’égrenage de coton voit le au Burkina

Partager
  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    21
    Partages

Le ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a procédé , ce mardi 17 mars 2020, à la pose de la première pierre de l’usine Faso Coton, à Tenkodogo. L’implantation de cette usine d’égrenage intervient après celle de Koudougou. La construction de cette usine s’élève à 4,5 milliards de franc CFA. C’est le ministre en charge de l’industrie, Harouna Kaboré qui a présidé la cérémonie de lancement cela, en observant les règles d’hygiène et de sécurité de prévention du COVID 19.

Le projet de construction de l’usine d’égrenage du coton de Tenkodogo va se réaliser sur une superficie de 30 hectares. L’usine sera composée d’une aire de stockages, de logements d’un parking, d’un plot de stockages, d’ateliers et de bureaux. Une partie de la surface sera réservée à de potentiels projets, tels que la création d’une huilerie ou d’une société de filature. Tout comme l’usine de Koudougou, le délai de construction s’étendra sur une année. En principe, dès le 1er avril 2021 l’usine devra être opérationnelle selon l’ingénieur en charge des travaux.

Une vue du terrain qui abritera la deuxième usine d’égrenage de coton au Burkina.

Selon les investisseurs de l’usine Faso Coton, certaines contraintes comme la propriété du terrain, le code des investissements pour obtenir des exonérations et la liaison avec la Société Nationale Burkinabé d’Electrification, pourraient être une entrave au bon déroulement des travaux. Mamady Sanoh, représentant de Faso Coton, félicite et demande un accompagnement du gouvernement pour lever ces contraintes. Pour lui, cette usine engendrera 200 emplois directs. Le ministre Harouna Kaboré quant à lui, a rassuré les investisseurs pour ce qui est de la prise en compte de leurs doléances.

Pour Harouna Ouélogo, maire de la commune de Tenkodogo, cette implantation participe à l’industrialisation de la ville et sera une source d’emplois pour la population. Il a donc remercié les investisseurs au nom des habitants de la ville et s’est engagé à les accompagner pour la bonne marche des travaux.

Le représentant de Faso Coton, lors de la présentation des travaux qui auront lieu sur le site.

Le ministre,  Harouna Kaboré, a soutenu que la transformation des matières locales est l’une des priorités du gouvernement et cela est stipulée  dans l’axe 3 du Programme National de Développement Social (PNDS). « La filière coton est très importante dans le développement du Burkina Faso et  Faso Coton s’est engagée dans la transformation du coton pour résoudre la question d’égrenage et mettre des intrants à la disposition des cotonculteurs. Avec Faso Coton, nous venons de réaliser un engagement, c’est une entreprise qui croit à la destination Burkina Faso », dixit le ministre de l’industrie.

A noter que Faso coton bénéficie de l’accompagnement du gouvernement qui facilite l’accès aux investisseurs qui interviennent dans l’industrialisation du pays.

Eunice NIKIEMA


Partager
  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    21
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR