Afriyelba
A la Une Musique Société

QUELQUES EXPRESSIONS CODÉES DE SMARTY


Smarty de son vrai nom Salif Louis Kiekieta est un artiste rappeur qui s’est révélé avec le groupe Yeleen. En groupe comme en solo, Smarty a contribué à dénoncer et à sensibiliser ses mélomanes à travers ses textes souvent codés. Nous avons décidé de décortiquer quelques expressions de ses productions.

« Les malheurs, on a ça en commun. Mais nos intérêts marchent en individuel » tiré du titre « Tout Le Monde Et Personne » https://youtu.be/-EWTZEJ1Uqg .Cette assertion du rappeur burkinabè remet peut-être en cause l’unité pour la lutte contre le terrorisme puisqu’on pleure ensemble quand il y a des victimes, mais en réalité d’autres ne pleure pas. Ils s’enrichissent peut-être à côté des assaillants.

« Prends soin de ton petit cœur, l’homme à un goût amer. Lève, dont que la tête, marche avec assurance, entreprends et montre au monde tes compétences »tiré de la chanson « reine » https://youtu.be/VEKQkBn8UeA Smarty, à travers ces mots rappel aux femmes qu’elles sont des reines, des battantes qu’il est indispensable pour elles aujourd’hui d’être financière stable pour leur bien-être et leur épanouissement. Ça nous ramène à cette célèbre expression : le premier mari d’une femme, c’est son travail !

« Les larmes ne servent que quand on la force de pleurer », extrait du titre « Dieu seul sait » du groupe yeleen https://youtu.be/2hKHu3rMZz8. Cette expression du groupe yeleen décrit l’impossibilité d’une vie éternelle. C’est peut-être dans ce sens qu’ils invitent les gens de n’est pas verser des larmes, car tout est prescrit par Dieu. C’est une question de destin.

« Chez moi, ça cultive le cacao, sans connaître le goût du chocolat » extrait dans sa chanson « bienvenue » https://youtu.be/xaYr68gfvYo. Le rappeur burkinabè dénonce à travers ce passage l’exploitation de nos matières premières par l’Occident. Il estime que son peuple ne peut pas avoir le produit fini transformé par l’Occident bien vrai qu’ils aient à l’origine du produit. Ainsi, il invite les Africains à produire et à consommer africain pour éviter cette exploitation.

« Diallo n’est pas mon ennemi, Satan a le langage des sales rhétoriques », tiré du titre « Tout le monde et personne » https://youtu.be/-EWTZEJ1Uqg. Smarty dénoncé la stigmatisation de l’ethnie peuhl. En effet, l’artiste invite donc les Burkinabè à s’éloigner de ses illusions pour ne pas tomber dans le piège de l’ennemi. Nous ne devons pas écarter nos frères en ce contexte difficile que traverse le pays des hommes intègres. Le peuple burkinabè a toujours été solitaire depuis la nuit des temps, pas aujourd’hui que l’on se divisera.

Yamba


Articles similaires

Deux présidents à une cérémonie du FESPACO? Du Jamais

Afriyelba

PROJET CONTE A L’ECOLE : Ou, le pont entre l’oralité et l’écrit, par KPG

Afriyelba

Gabon: ça ne va plus pour Aubameyang

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR