30 October 2020

Rencontres Musicales Africaines (REMA) : c’est du 22 au 24 octobre prochain à Ouagadougou

Partager
  • 44
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    44
    Partages

Le promoteur des Rencontres Musicales Africaines (REMA), Alif Naaba a animé un point de presse ce 26 septembre 2020 pour présenter aux hommes et femmes de médias le calendrier et le contenu de l’événement qui est a sa 3ème édition. De son exposé, on retient que plusieurs innovations sont en vu, que ce soit du point de vu organisationnel ou du contenu de cette rencontre annuelle des professionnels Africains de la musique.

Les journalistes ont écouté avec beaucoup d’intérêt la présentation du programme si riche des REMA de l’édition 3.

C’est du 22 au 24 octobre 2020 que se tiendra à Ouagadougou dans la capitale Burkinabè la 3è édition des Rencontres Musicales Africaines, REMA. C’est au cours d’une conférence de presse organisée à cet effet que l’information officielle a été donnée, ce 26 septembre, par le patron de la Cour du Naaba et promoteur des REMA, Alif Naaba.

Alif a dévoilé le contenu de l’événement avec beaucoup de détails.

Pendant trois jours des professionnels du monde de la musique se rencontreront à Ouagadougou dans la capitale Burkinabè pour échanger autour du thème « Musique, digital et économies locales, comment développer des outils adaptés ?”
Des Showcases seront aussi au rendez-vous de cette 3ème édition avec 10 artistes de renom de l’Afrique ( Burkina Faso, Cameroun, Mali, Côte d’Ivoire…). Selon Alif Naaba, plusieurs innovations vont marquer cette édition. Une cérémonie d’ouverture officielle, 5 lieux pour accueillir l’événement, des ateliers de formation sur « comment préparer une bonne sortie digitale d’album ? », des showcases avec une dizaine d’artistes musiciens, un Keynote avec ASALFO de Côte d’Ivoire…, ce sont là, entre autres, les innovations attendues, selon le promoteur. En outre, l’appel à candidature pour jouer aux showcases a reçu 52 candidatures mais c’est seulement 10 ont été retenues, selon les critères, a fait noter Alif. Le nombre de pays qui seront présents, passe de 9 pour l’année dernière à 13 cette année.

Selon Abdel O. M. Pitroipa, les REMA favorisent le développement.

Les REMA ce sont donc 3 jours de réflexions et d’échange avec la mise en place d’une plateforme continue de partages d’expériences des acteurs de la musique, autour du business de la musique en Afrique. Et selon le promoteur, le bilan des deux éditions précédentes est « très, très positif ». Plusieurs partenaires, comme le ministère de la Culture des arts et du tourisme, Elitis Express, l’Institut français de ouagadougou, l’Ambassade des Etats Unis, etc. se sont engagés pour soutenir l’événement. « Nous avons vu que les REMA sont une initiative qui fait la promotion du vivre ensemble. Ça permet de rassembler tout un peuple, toute une génération. C’est pourquoi l’Ambassade des États-Unis s’associe à ces genres d’évènements qui favorisent le la paix équitable, la démocratie et la bonne gouvernance. En un mot le développement », a fait remarquer Abdel O. M. Pitroipa, chargé de communication et relation presse à l’ambassade des États-Unis au Burkina Faso. Rendez-vous est donc pris le 22 octobre prochain pour vivre cet événement d’envergure internationale à Ouagadougou.

Abatidan Casimir Nassara


Partager
  • 44
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    44
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR