Afriyelba
A la Une Musique Société

« Salon de l’espace art »,le projet qui traite des maux et des espoirs du Burkina va vers le public du 22 au 27 mai à Ouagadougou et Bobo Dioulasso.


Esclavage, colonisation, terrorisme sont autant de sujets abordés dans le spectacle  »La terre parle » du projet  »Salon de l’espace art » proposé par l’association Tonnerre d’art d’Afrique (ART’A). Le projet a été lancé ce lundi 22 mai sur le terrain Newton dans le quartier Wayalgin à Ouagadougou. Le spectacle a quitté les espaces traditionnels de représentation que sont les salles de spectacles pour aller à la rencontre du public dans les espaces publics. Il sera présenté du 22 au 27 mai dans les villes de Ouagadougou et Bobo Dioulasso.

Le lancement du projet  »Salon de l’espace art » a mobilisé un grand public.

Le lancement du projet  »Salon de l’espace art » s’est déroulé ce lundi 22 mai sur le terrain Newton devant un public partagé entre admiration et interrogation. Les spectateurs composés majoritairement de jeunes et d’enfants assistaient pour beaucoup à la première fois à un spectacle chorégraphique. Selon Abdoul Kader Derra, président de l’ART’A, aller vers le public est l’un des objectifs du projet. « Les spectacles se font plus dans les salles mais beaucoup ne connaissent pas ces salles là. Le projet vise à montrer à toutes ces personnes ce qu’est le métier de l’art et leur offrir notre art qui a plusieurs vertus» a-t-il déclaré. Ainsi, le spectacle se tiendra à Ouagadougou jusqu’au 26 mai dans les espaces publics. La dernière activité du projet à Ouagadougou est un panel animé par la cinéaste Augusta Palenfo, le chorégraphe Aziz Zoundi et le réalisateur et administrateur culturel Guy Désiré Yameogo sur le thème  »L’art et son importance dans la société » au Centre de développement chorégraphique (CDC) la termitière.

Le président de l’ART’A est satisfait du démarrage du projet.

Le spectacle  »la terre raconte » parle des maux actuels et passés du Burkina à savoir la colonisation et le terroriste. «Nous pensons que le  »Salon de l’espace art » peut apporter du soutien au gouvernement et du réconfort aux victimes du terrorisme. Ce spectacle aussi vient enseigner comment on peut s’inspirer des grands hommes que l’Afrique a connu pour la lutte aujourd’hui afin que les générations à venir ne vivent pas ce que nous avons vécu» a expliqué le président de l’ART’A. Notons qu’en plus de la danse d’autres disciplines tels le théâtre et la peinture s’invite dans le spectacle  »La terre raconte »

Leonel Bambara est un spectateur heureux d’avoir vu le spectacle.

Leonel Bambara a suivi le spectacle avec beaucoup d’intérêt. « Ils ont fait preuve de créativité et avec plus de visibilité sur leur groupe ils iront très loin. Ils ont parlé de violence et aussi de solidarité, c’est des messages forts pour notre pays en ce moment » a indiqué Leonel Bambara.

Après Ouagadougou le projet  »Salon de l’espace art » s’invite à Bobo Dioulasso le 27 mai 2023.

Par Wend Kouni.


Articles similaires

CINEMA : C’est parti pour le tournage de « Rêve brisé »

Afriyelba

Des artistes burkinabè chantent pour la CAN

Afriyelba

GREG A SES FANS: « Patientez-vous car moi même je suis impatient de vous satisfaire »

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR