Afriyelba
Société

Sexualité des jeunes: Le RAJS-BF sensibilise avec « Dire non franchement ! »


Photo 023
 Le SP/CNLS-IST (à droite), recevant officiellement le film

Film fiction dans le genre court métrage, ‘’dire non franchement !’’, vient enrichir le  7ème art burkinabè. Produit par le Réseau Afrique jeunesse et santé (RAJS-BF) et réalisé par Sougrinoma Ibrahim Guigma, ce film a connu sa première le vendredi 11 septembre 2015 dans la salle de conférence du SP/CNLS-IST à Ouagadougou sous le parrainage du Dr Didier Bakouan, Secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et des infections Sexuellement Transmissibles (SP/CNLS-IST) et le coparrainage du Directeur général de l’économie et de la planification, Fidel Bama, que ce court métrage de 30 minute a été projeté officiellement.

Oumar et Zahia sont deux(2) élèves en classe de 3eme dans un lycée de la place. Dans le souci de bien préparer leurs examens de fin d’année, ils forment un groupe de travail afin de réviser et de se mettre à niveau. Mais à force de se fréquenter ils finissent par tomber sous le charme l’un de l’autre. Les conséquences des jeux interdits ne tardent pas à venir. L’immaturité, l’insouciance ajoutées au manque d’expérience conduisant inévitablement aux maladies sexuellement transmissibles, aux grossesses non désirées et précoces s’entremêlent. La rançon des comportements non responsables en sexualité est imparable. Zahia tombe alors enceinte de Oumar et les voici futurs parents prématurés. Dans leur vie d’adolescents tout bascule vers le pire. Le rejet de la société et de leurs parents est manifeste, le pronostic d’un avenir radieux et prometteur s’estompe, aux rêves d’enfant se succède les drames. Leur regret est de n’avoir pas adopté une bonne attitude de vie pour éviter aujourd’hui d’être victime de leur propre négligence. Et comme un malheur ne vient jamais seul, la jeune Zahia meurt sur la table d’accouchement, le bébé avec. Oumar se retrouve seul face à son cruel destin et pour survivre vend des cartes de recharges et des journaux aux abords des rues.

Photo 021
Le réalisateur Ibrahim Sougrinoma Guigma (micro) présentant les acteurs et l’équipe technique du film

C’est en substance ce que le RAJS-BF propose à la jeunesse pour les sensibiliser à se consacrer à leurs études et à savoir dire franchement non. Non à une sexualité précoce, non aux grossesses précoces et indésirées. Après la projection, le réalisateur, Sougrinoma Ibrahim Guigma a remis officiellement le fruit de son travail au RAJS-BF qui à son tour l’a  céder au SP/ CNLS-IST pour sa diffusion dans les différents établissements du Burkina et partout ou de besoin.

Le parrain et le copain  dans leur adresse ont félicités les uns et les autres pour la qualité du travail accompli. « il faut apprendre à dire non. Ce film nous a dépeint une réalité que nous vivons. Devant cette situation qui est devenue fréquente nous oublions souvent que c’est un drame qu’endurent les familles », confie le SP/ CNLS-IST.

Pour le réalisateur Sougrinoma Ibrahim Guigma « l’idée du film est venu du RAJS-BF, mais l’écriture et la conception du scenario vient de l’équipe technique. Comme tout auteur j’espère que ce film sorti officiellement va remplir les missions et les objectifs pour lequel il a été conçu. Il s’agit notamment  de porter un message de conscientisation et de responsabilisation de la jeunesse, vis-à-vis de certains actes anodins qui peuvent nuire fatalement à leur avenir ».


Articles similaires

P’TI DEJ CANAL + STORE : Gounghin était à l’honneur ce samedi

Afriyelba

Cameroun: 14 footballeurs suspendus pour avoir menti sur leur age

Afriyelba

LE BOUDOIR DE LA MARIEE: Tout pour un mariage réussi

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR