Afriyelba
A la Une Société

SITHO 2017: C’est parti pour la 12e édition


“Tourisme interne: enjeux et défis”, c’est le thème de la 12e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO ) officiellement lancé dans la soirée du 28 septembre 2017, dans la cours du SIAO. Dans un contexte d’attaques terroristes qui impactent négativement l’activité touristique, le SITHO 2017 se veut un tremplin pour redynamiser le tourisme interne. Le pays invité d’honneur cette année est le Niger.

 

Avec les attaques terroristes au Burkina et dans la sous-région, l’activité touristique a pris un coup. Les arrivées internationales ont surtout drastiquement diminué. Il fallait donc trouver des stratégies pour redonner du souffle à un secteur qui compte pour beaucoup dans l’économie du pays.

Jean Paul Koudougou, président du comité national d’organisation de cette édition du SITHO a expliqué l’impérieuse nécessité de trouver des solutions palliatives. “Le tourisme interne, sans être une panacée, se présente comme la solution sure et durable pour une relance réelle et une promotion pérenne du tourisme national”, a-t-il indiqué. En poursuivant son allocution, il a laissé entendre que Le SITHO 2017 vient réconforter le microcosme touristique et culturel national, mais également l’ensemble des Burkinabè.

Du warba pour souhaiter la bienvenue aux invités de l’édition 2017 du SITHO

Le Niger dans le même combat que le Burkina

Pour cette édition, c’est le Niger qui est le pays invité d’honneur. Le ministre du tourisme et de l’artisanat du pays du Ténéré Ahmed Boto, tout en saluant la pertinence du thème, a reconnu que le tourisme interne est le défis du moment.

“Le Niger est un pays qui regorge d’importantes potentialités sur le plan touristique. Nous avons connu des périodes extrêmement importantes au cours desquelles le tourisme a vraiment rayonné et de la façon la plus éclatante qui soit . N’eut été toutes les péripéties que nous avons connues dans un passé récent, notre pays serait aujourd’hui parmi les destinations les plus fréquentées d’Afrique ”, a dit Ahmed Boto, juste après la coupure du ruban symbolisant l’ouverture de l’exposition vente.

Le ministre nigérien du tourisme et de l’artisanat dégustant le zoom-koom de bienvenue

La cérémonie d’ouverture a aussi été marquée par des prestations d’artistes traditionnels, et un sketch sur la boisson locale, le zoom-koom, symbole de fraternité et de réconciliation entre les différentes communautés du Burkina Faso.

Un colloque international sur le thème choisi, des expositions -ventes, des excursions touristiques sont, entre autres, les activités au programme de la 12e édition du SITHO. Un paquet d’activités pour trouver les stratégies en vue d’amener les Burkinabè à voyager à l’intérieur du pays pour découvrir les richesses touristiques dont regorge le Burkina Faso. Plus de 50 000 visiteurs sont attendus pour ce présent salon

 

Féedinini Thiombiano


Articles similaires

Festival des masques et des arts de Dédougou : C’est parti pour l’édition 2018

Afriyelba

CHAINE A+: 2 semaines de diffusion gratuite à partir du 24 octobre

Afriyelba

Lil Wayne: père d’un enfant de 15 ans dont il ignorait l’existence?

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR