21 January 2021

SOKO Festival 2021 : c’est partie pour la 6e édition

Partager
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages

Le rendez-vous annuel du SOKO Festival a ouvert ses portes, ce 07 janvier à Ouagadougou dans la capitale Burkinabè. Et c’est l’Institut français qui sert de cadre pour  les différentes prestations artistiques et autres.

Les autorités étaient bien mobilisées pour la cérémonie de l’ouverture officielle.

« Sourire à la vie ». C’est sous ce thème que se tient la 6e édition de SOKO Festival. Porté par Ibrahim Keïta et son association DAMBE, ce festival se veut un cadre d’expression pour les artistes qui ont peu d’histoire d’en construire, ensemble, avec les partenaires, pour emprunter les mots de Matthieu Spiegel, Directeur du Festival FIMU venu de la ville de Belfort en France pour soutenir le festival.

Le maire de la ville de Ouagadougou a salué la détermination et le professionnalisme des organisateurs.

L’ouverture officielle a été donc faite en présence de plusieurs autorités du Burkina dont le SG du ministère de la Culture des arts et du tourisme, Lassina Simporé, le maire de la ville de Ouagadougou Armand Béouindé et celles venues de la France, notamment l’adjointe au maire de la ville de Belfort, Delphine Menthe,  et l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Allade.

Ibrahim Keïta, le promoteur de SOKO Festival, était en compagnie de Patrick Hauguel Directeur de l’IF.

Et pour le maire de la ville de Ouagadougou, s’il y’a bien un thème qui jette les bases de cette nouvelle année et donne un espoir pour l’humanité, c’est bien celui-là. C’est pourquoi il a salué la détermination et le professionnalisme des organisateurs  qui, «malgré un contexte économique et sanitaire délétère, arrivent à tenir ce rendez-vous qui fait de Ouagadougou la capitale de convergence des musiques africaines et du monde ». Il a donc rassuré le soutien de la ville de Ouagadougou pour la 7e édition de 2022.

Delphine Menthe a manifesté sa joie d’être à Ouagadougou à l’ouverture du festival.

Quant à Delphine Menthe, elle s’est réjouie de pouvoir participer à cette 6e édition du SOKO Festival dans un contexte de crise sanitaire. Pour elle, c’est une chance que beaucoup de pays n’ont pas aujourd’hui. Matthieu Spiegel est le Directeur du festival partenaire, le FIMU de la ville de Belfort. Il a reconnu la qualité artistique de SOKO Festival. Le SOKO Festival a une longue histoire avec le FIMU, l’Institut français et la ville de Belfort.

Patrick Hauguel a fait l’histoire du partenariat entre SOKO festival et son institution.

C’est pourquoi Patrick Hauguel, Directeur de l’IF n’a pas manqué, lors de son passage, de faire l’historique de ce partenariat de longue date. Pour célébrer la présence des invités du jour, c’est le duo d’artistes Impro Dios qui a ouvert le bal.

Le SG du ministère de la Culture, des arts et du tourisme, Lassina Simporé a aussi loué le mérite du SOKO Festival.

Dans la même soirée, se sont Succédé sur scène des artistes comme ODE, Kaïra Band, Wendaabo et autres. Le SOKO Festival se poursuit jusqu’au 10 janvier 2021 avec de belles affiches, des artistes du Burkina et d’ailleurs, à l’Institut français de Ouagadougou. Des rendez-vous donc à ne pas manquer.

Abatidan Casimir Nassara


Partager
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR