Recent Posts
a
19 October 2018

UNIVERSITICC 2018: Plus de 40 entrepreneurs culturels en formation à Bobo Dioulasso

Depuis hier 7 août, une quarantaine d’entrepreneurs culturels venus de toutes les régions du Burkina sont sur les bancs à la Maison de la culture de bobo Dioulasso. Ils prennent par à la 5e édition des universités des industries culturelles et créatives (UNIVERSITICC) organisée par le ministère de la culture des arts et du tourisme. Ouvertes par le Directeur Général du BBDA, Walib Bara, venu représenter le ministre de la culture et du tourisme, les UNIVERSITICC se tiendront jusqu’au samedi 11 août prochain.

Deux ateliers de formation sont inscrits dans le programme de l’édition 2018 des UNIVERSITIC: « Entrepreneuriat culturel à l’endroit des artistes plasticiens, éditeurs, distributeurs et diffuseurs de produits culturels » et « technique marketing et vente en ligne des produits culturels à l’endroit des stylistes et créateurs de mode vestimentaire ». Des thèmes qui seront développés par des experts dans le domaine de l’entrepreneuriat tels que Timothé Ouoba de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso et de la mode. Au cours de le cérémonie d’ouverture, le Directeur général du BBDA Walib Bara a rappelé quelques objectifs assignés au ministère de la culture dans le domaine des industries culturelles et créatives. « Appuyer la structuration d’une économie de la culture, appuyer le développement des métiers de la culture en encourageant la qualité des productions culturelles par un renforcement des capacités des acteurs des différentes filières culturelles ».

Walib Bara (micro) a, au nom de son ministre ouvert les travaux de la 5e édition des UNIVERSITICC

Les UNIVERSITICC souhaitent être donc un creuset de renforcement des capacités des acteurs privés du secteur de la culture a ajouté Walib Bara avant d’ouvrir au nom du ministre de la culture, des arts et du tourisme, les travaux. Bien avant, le 4e adjoint au maire de la commune de Bobo Dioulasso, Alain Sanou a souhaité la bienvenue aux participants dans la ville de Sya, ville culturelle par excellence. Il a invité les hommes d’affaires culturels à s’approprier la formation afin d’en tirer le maximum de profit.

Les participants à la formation posant en famille avec les officiels de la cérémonie d’ouverture pour la postérité

La journée d’hier 7 août s’est poursuivie avec la formation sur l’entrepreneuriat culturel. Timothé Ouoba s’est entretenu avec les participants sur l’esprit d’entreprise dans la logique culturelle, le montage de plans d’affaires ou de business plans, les mécanismes et modes de financement des entreprises, le panorama des structures d’appui financier, les conseils pratiques pour l’accès au financement et sur la forme juridique et formalités de création d’entreprises.

Yannick SANKARA

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR