3 August 2020

Wékré (éclosion): La renaissance des arts plastiques

Partager
  • 57
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    57
    Partages

L’exposition Wekré (éclosion) qui se tiendra du 22 au 26 juillet 2020 sur le boulevard de l’indépendance et à Bangr-wéogo, a ouvert officiellement ses portes ce 22 juillet à Ouagadougou. Une cinquantaine d’artistes plasticiens exposera leur œuvre au public durant ces jours afin de rapprocher l’art du public.

Une vue sur les autorités présentes à la cérémonie de lancement de Wekré

L’exposition “Wekré” qui signifie “éclosion” en langue morée est une initiative des Ateliers Maaaneré en collaboration avec les associations professionnelles du secteur des artistes plasticiens. Il s’agit notamment de la Fédération Nationale des Arts Plastiques, BurkiGraph, Association Ka-Yiri, Burkina Image, et Cartoonnists Associés. Elle a été lancée pour assurer le maintien du secteur de cet art au Burkina. Cette édition qui est la première, compte une cinquantaine d’arts plasticiens dont leurs œuvres sont exposées depuis le 23 juillet 2020 au parc urbain Bangr-wéogo.
Aboubacar Sanga, le promoteur a confié «Nous avons initié cette exposition pour donner la parole aux artistes plasticiens, car c’est un secteur très peu valorisé au Burkina. C’est aussi l’occasion pour nous d’avoir pu les réunir afin qu’ils puissent présenter leurs œuvres créées durant la pandémie de covid-19. On veut rendre les produits accessibles à tous les burkinabé à travers l’exposition vente.

Selon le promoteur, le projet Wekré vise à affirmer l’importance de l’art pour la société et favoriser le rapprochement de la population vers les arts plastiques, à apporter des témoignages artistiques sur la pandémie de la covid-19, à relancer l’intérêt du grand public pour les arts plastiques, faire connaître et reconnaître les artistes et leurs créations et enfin construire ensemble un secteur culturel reconnu.

Le promoteur, Aboubacar Sanga ( micro) exprimant sa satisfaction face à la réalisation de ce projet.

Mahamoudou Ouégraogo, ancien ministre de la culture et parrain de cette édition à exprimer sa satisfaction face à la grandeur du projet. Pour lui, ce cadre d’expression de l’art est salutaire, car les artistes et leurs œuvres ont besoin de visibilité. « Sans la culture, il n’y a point de développement possible. Il faut alors ensemble pouvoir valoriser ce secteur afin d’accroître la cohésion sociale et développer le pays» a indiqué le parrain.

Mahamadou Ouédraogo, parrain de la première édition de Wekré

Une visite guidée qui a permis de découvrir les œuvres et en avoir l’interprétation par les auteurs a clos cette cérémonie d’ouverture de la première édition de « Wékré ». L’exposition vente continue jusqu’au 26 juillet prochain du côté du parc urbain Bangr-wéogo. La population y est convié pour découvrir l’art plastique.

Eunice NIKIEMA


Partager
  • 57
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    57
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR