Afriyelba
A la Une Société

Confidence: « je me retrouve face à mon fils que j’ai abandonné il y a 25 ans »


Je suis Céline et je suis mariée depuis dix ans à Georges avec qui j’ai trois enfants. Depuis un moment, mon sommeil et même ma paix sont troublées. Je ne sais vraiment pas quoi faire. Et la cause c’est mon enfant.

Tout a commencé il y a maintenant vingt cinq ans.

De famille modeste, j’étais cependant promise à un bel avenir, car j’étais très brillante à l’école. Dans la période de l’adolescence où j’avais besoin d’attention, j’ai commencé à avoir des fréquentations qui n’étaient pas correctes. Et c’est dans cette atmosphère que malheureusement je suis tombée enceinte. Je ne savais même pas que j’étais enceinte mais ma mère l’a découvert. Vu que mon père était si strict, ma mère a voulu me faire avorter mais ce fut sans succès. Car ce qui est incroyable, c’est que durant  l’opération, le fœtus semblait se déplacer. Au point où le médecin a dit à ma mère: « Madame, c’est mieux de laisser vivre l’enfant là. Il lutte trop pour vivre. Si on continue peut-être que c’est votre fille qui va mourir ». Nous avons donc caché la grossesse du mieux que nous pouvions.

Après l’accouchement, c’était durant les vacances, à cause de mon père, ma mère a confié mon fils à une femme qui habitait le quartier mais qui n’avait pas d’enfant. Je savais où mon fils se trouvait mais un jour, alors que j’étais en congés de Pâques chez ma tante, la femme qui l’avait adopté a apparemment eu des problèmes et elle a dû déménager. A mon retour, je n’ai plus eu de nouvelles de mon fils. Ainsi je l’ai cherché pendant des années avant d’abandonner.

Je me suis mariée

Les années sont ainsi passées et j’ai fini par me résoudre à ne pas retrouver mon fils. Avec Georges, nous étions heureux avec nos enfants Marlène, Corine et Jason. Un jour, alors que j’étais au bureau, on m’a annoncé que quelqu’un voulait me voir. C’était un jeune homme d’une vingtaine. Il m’a lancé « Bonjour maman! ». C’était Kévin, mon fils que je venais de retrouver. Le hic c’est qu’il n’était pas du tout comme je l’imaginais. Pour vous épargner les détails, il m’avait retrouvée et avait commencé à me soutirer de l’argent. Il avait vécu des années en famille d’accueil et avait vraiment souffert. Je me sens tellement coupable que je laisse mon fils me prendre de l’argent. Il se drogue et a vraiment mal tourné. J’en ai parlé à mon mari mais il ne veut rien savoir de mon fils. Il ne veut pas que les frasques de mon fils porte atteinte à sa réputation.

Publicité

Je dois choisir entre les deux

Un jour après que je sois allée chercher mon fils au commissariat, mon mari m’a demandé de choisir entre mon fils et lui. J’aime mon mari et mes enfants mais je veux réparer le tort que j’ai fait à Kévin. Je ne sais pas quoi faire.

Afrikmag.com


Articles similaires

MUSIQUE : Parti en Côte d’Ivoire, Sofiano atterrit à Ouaga avec un bébé dans le sac

Afriyelba

MISS UNIVERSITE 2016: VOICI COMMENT VA SE PASSER L’ELECTION

Afriyelba

CDM: l’Egypte battu par la Russie est quasi éliminé

Afriyelba

2 comments

Manuella Avr 25, 2017 at 19 h 22 min

Si cet homme t’aime vraiment il va accepté ton enfant et toi aussi il ne devrait pas te dire de faire ke choix

Reply
bod Avr 26, 2017 at 8 h 39 min

Cette histoire est tout de même invraisemblable ! Vous confiez votre enfant à une voisine et vous tournez dos ! Aujourd’hui vous semblez accuser votre bienfaiteur car cette situation vous a permis de retrouver vos esprits et d’avoir un mari. Inadmissible Madame ! Un tel enfant abandonné des siens, livré à une pauvre dame en quarantaine, ne pouvait avoir meilleure éducation. Qu’avez vous fait pour aider véritablement la pauvre à éduquer, nourrir, soigner votre enfant ? Après l’histoire vous rattrape. Votre époux a raison car vous avez été sadique. Négliger son fils pendant plus de deux décennies, c’est cruel. On peut ne pas connaitre son père mais pas la mère, C’est un impératif. Ce tort, tu ne pourras jamais le réparer. Ni sur terre, ni ailleurs !

Reply

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR