Afriyelba
A la Une

Hillary Zoungrana, propriétaire d’une entreprise à seulement 20 ans. Découvrez…..


L’adage qui dit qu’ « aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années » trouve pleinement son sens avec cette jeune entrepreneure du nom de Hillary Zoungrana. Très brillante à l’école puisqu’elle est  en 3e année en économie à  l’université Panthéon Sorbonne de Paris à seulement 20 ans, elle a décidé de faire de la promotion des cheveux naturels des femmes africaines son cheval de bataille. Afin de convaincre toutes les femmes burkinabè à la rejoindre ainsi que toute sa famille qui sont « Nappy », elle a créé une entreprise dénommée Be Neere Cosmétics. Une entreprise dans laquelle elle fabrique des produits de beauté essentiellement pour les cheveux des femmes. En vacances à Ouagadougou, nous avons rencontré cette jeune fille pleine d’idées qui nous raconte dans les lignes qui suivent son projet de « Be Neere Cosmétics »

 

Afriyelba: Tu as sous la main un projet que tu es en train de réaliser, peux tu nous expliquer de quel projet s’agit-il?

Hillary Zoungrana: Je vous remercie pour votre question. Je suis la créatrice de « Be Neere Cosmétics » qui est une petite entreprise qui fabrique des produits de beauté essentiellement pour femme. Ce sont des produits pour cheveux naturels que j’essaie de fabriquer avec des ingrédients naturels.

L’entreprise est basée où?

L’entreprise qui est naissante est basée à Ouagadougou avec une représentation à Marseille où je fais mes études. C’est à Ouaga que tout se fait.

De quels produits s’agit-il exactement.

La gamme des produits Bé Neeré Cosmétics très efficace pour vos cheveux

Comme je l’ai dit ce sont des produits pour cheveux naturels. Il s’agit de crème, de lait et de masques capillaires, d’ huiles végétales et bien d’autres produits.

Et c’est toi-même qui les fabrique ces produits?

Oui oui. je les fabrique moi-même.

Et quelles sont les matières premières que tu utilises?

J’utilise principalement du beurre de karité et il m’arrive souvent d’ajouter de l’huile d’amande douce, de « nime » etc. C’est essentiellement bio.

Où peut on trouver ces produits bio?

Ces jeunes filles brandissant fièrement les produits « Be Neere Cosmétics » sont satisfaites après utilisation. Ne sont-elles pas belles avec leur cheveux naturels?

Toutes celles qui veulent se procurer de « Be neere Cosmétics » peuvent se rendre à Ouedelson Coiffure sis à Gounghin non loin du Stade du 4 août. Elles peuvent aussi se rendre à l’entreprise Semetech  situé au projet ZACA dans le quartier Kamsonghin. Nous avons aussi notre page facebook qui s’appelle « Be neere Cosmétique » sur laquelle nous exposons nos différentes gammes.

A combien les vends tu?

La gamme entière fait 10 000 F CFA, le lait capillaire 3500, le masque capillaire 5000 et les huiles vont de 3000 à 5000

Pourquoi les femmes doivent-elles préférées tes produits aux autres?

 

Les femmes doivent préférer mes produits aux autres d’abord parce que ce sont des produits naturels, ensuite parce qu’ils sont fabriqués au Burkina Faso. Nous devons consommés burkinabè et encourager les initiatives de chez nous. Enfin elle doivent payer « Be neere Cosmétics » parce qu’au de la de la vente, je fais passer un message. Celui de dire aux femmes africaines de garder bien leur cheveux et d’être naturel. Nos cheveux cachent bien une histoire et il va falloir que nous entretenions cette histoire gardée par nos ancêtres. Les femmes africaines sont bien plus belles naturellement qu’avec les mèches. Mon objectif c’est de pouvoir implanter une usine au Burkina. Pour terminer je voudrais remercier ma famille qui me soutien et m’accompagne au maximum dans ce projet et dans mon combat. Mes remerciements vont aussi à l’endroit du salon Ouédelson coiffure et au site AFRIYELBA pour la collaboration.

Propos recueillis par Yannick SANKARA

 


Articles similaires

Maracana Génération consciente: La 7e édition pour rendre hommage à Yannick Sankara

Afriyelba

PETIT DOCTEUR: ARTISTE MUSICIEN: « NOUS NE VOULONS PAS D’ARTISTES ETRANGERS AU BURKINA PENDANT LA CAMPAGNE »

Afriyelba

Alpha Blondy: « cela fait 25 ans que je ne fume plus le joint »

Afriyelba

3 comments

Fatim Oct 29, 2017 at 13 h 56 min

J’aime bien ce que tu fais et je t’encourage vivement

Reply
Nana Oct 31, 2017 at 6 h 19 min

Bravo bravo à toi…bon courage et plein succès pour cette entreprise…

Reply
Prince Jan 5, 2020 at 14 h 21 min

Avez vous un coin de vente a bobo

Reply

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR