Afriyelba
A la Une Musique

Imilo Lechanceux: Comme vous ne l’avez jamais entendu!!!!!


Imilo Lechanceux: Comme vous ne l’avez jamais entendu!!!!!

On fait souvent des rencontres imprévisibles et hallucinantes dans la vie que parfois je me demande si dans notre showbiz, la logique a sa place.

Au risque de me contredire, je me dis que parfois certains de nos artistes musiciens ratent ou tergiversent souvent dans le genre rythmique qu’ils voudraient exercer.

Certains parmi eux, dans les années 2000 ont embrassé la musique par le Hip Hop aujourd’hui, ils sont célèbres dans d’autres styles. Je pense à Alif Naaba, Wendy… D’autres ont fait du coupé-décalé sans succès pour après retrouver leur voie dans le tradimoderne. Je pense à Wedra, Maya Maya… Il y a plusieurs qui ont même commencé par la danse traditionnelle et moderne pour après complètement dévier vers la chanson qui, aujourd’hui ils ont été élevé au panthéon de la musique burkinabè. Je pense à Awa Nadia, Imilo LeChanceux…

….Aaaah! Imilo Lechanceux !!!! Parlons-en!

C’est discrètement au cours d’un déjeuner de presse ce midi qu’un jeune confrère Yannick Sankara, m’a glissé dans mes tympans, une musique qui sortait de son IPad. Refusant au départ de me dire qui était l’auteur.

Me connaissant assez avare en éloges, il n’a vraiment pas voulu me dresser son propre jugement. Mais après les 10 premières secondes quand j’ai entendu, d’abord le bruit de la batterie ponctué par la redondance de la caisse claire suivi du cri « yah man… » j’ai aussitôt prêté attention. Les

cuivres se sont enchaînés provocant aussitôt des frissons qui ont envahi mon épiderme.

Du Reggae pure, limpide et singulier joué en live. Le choix méticuleux des chœurs viennent par intermittence de façon progressive pendant que je continu à auditionner le tube. Le raisonnement de la caisse claire continuait de façon transversale à me faire frémir jusqu’au moment où, un break vocal est intervenu laissant place aux instruments. C’est en ce moment que la guitare solo en complicité avec la percussion, vient jouer sa partition lyrique. Tout ça dans une harmonie vocale exceptionnelle. Chanté particulièrement en Do mineur, l’auteur a donné à cette musique une place prépondérante à tous les instruments. Chacun joue admirablement bien sa partition sans interférence.

Après avoir écouté et réécouté le tube, j’interroge avec stupéfaction Yannick, sur le nom de l’auteur de ce single? Surpris Yannick s’étonne que je n’ai pas reconnu la voix d’Imilo Lechanceux. « Mais bien sur que non! Imilo dans le Reggae? Aussi avec exactitude et parfaitement chanter en live? » Une fois de plus surpris de ce compliment, il a volontairement décidé de me l’offrir en exclusivité. Au moment où j’écris ce post, ce titre « La piraterie  » raisonne fortement dans mes oreilles.

C’est avec une splendide voix chantée en français et en anglais que Imilo évoque le dilemme de la piraterie dans le milieu des fans. « Every body dance my musicaaaa…la musique c’est ma vie, la musique c’est mon

coeur…De la manière tu es directeur c’est comme ça que je suis artiste…Donc arrête de me dénigrer…Tu dis que tu m’aimes, pourquoi me pirater? Tu dis que tu m’adores, pourquoi me tuer ? …Ma musique n’est pas encore sortie mais tu as ça dans ton téléphone…Comment tu veux que je me nourrisse? » Thématique pertinente!

Je ne suis pas un médium encore moins, je ne voudrais pas vous influencer quant à vos analyses quand vous allez écouter ce tube, mais c’est du très très bon!!

En 2015, j’ai déjà découvert 2 œuvres incontestables: celle du groupe Kiléé et d’Imilo Lechanceux
Jabbar!


Articles similaires

SIDIKI DIABATE AUX ARTISTES: « Il faut beaucoup vous méfier de KEYZIT, je vous explique pourquoi »

Afriyelba

Une américaine donne naissance à des jumelles de deux pères différents

Afriyelba

Facebook signe avec la Sacem pour rémunérer les artistes

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR