Afriyelba
A la Une Musique

L’artiste musicien Eldji va se confier le 14 février- « Kalifa »


Le 14 février prochain, fête des amoureux, l’artiste-musicien Yossi Abdoulaye plus connu sous le nom Edji va se confier non seulement à Dieu mais aussi à ses fans. Vous vous demandez certainement de quelle confidence s’agit-il. Lisez cet interview que l’artiste a bien voulu nous accordée et vous comprendrez.

Afriyelba: Où en es tu avec les préparatifs de la sortie de ton tout premier album solo?

  Eldji: Avant de répondre à ta question permets moi de remercier et féliciter le site Afriyelba qui fait beaucoup pour la culture burkinabè. Merci beaucoup pour le soutien inestimable que vous nous apportez, je vous souhaite bon vent. Pour revenir à ta question, je dirai que les préparatifs vont bon train comme on aime à le dire. Nous sommes en train de mettre les petits plats dans les grands pour offrir quelque chose de costaud au public. Comme annoncé sur les réseaux sociaux, la sortie de l’album est prévue pour le 14 février à partir de 16h au Casino du Zénith.

Comment s’appelle l’album?

« Kalifa  » c’est le titre que j’ai donné à l’œuvre.

Que signifie « Kalifa »?

« Kalifa » c’est un mot dioula qui veut dire se confier. Pour moi cet album est une nouvelle aventure. C’est connu de tous, j’évoluais dans un duo dénommé Cisby et Eldji,  il y a de cela quelques années chacun a décidé d’évoluer en solo. L’ouvre que je compte lancer bientôt sonne  comme une nouvelle aventure pour moi. Et c’est pour ce faire que je vais me confier au tout puissant, à Dieu qui est au centre de toute chose.

L’album comporte combien de titres et quels sont les thèmes abordés?

« Kalifa » est un album de 13 titres. Vous y trouverez un intro, 10 chansons et 2 remix. Dans cet album, je fais cas des thèmes sociaux. Je chante l’amour, la paix, j’essaie de conscientiser mes frères et sœurs dans un cocktail de rythmes mandingue, afrobeat, bref dans une coloration world music.

As tu collaboré avec des artistes?

Oui bien sûr.  J’ai eu l’occasion d’avoir la voix du Kundé d’or 2016 Dicko Fils dans la chanson « Fantayan » qui veut dire pauvreté. En plus , il y a un multi-instrumentiste appelé Cheick Tidiane Sec de Bamako qui a mis ses doigts de piano sur la chanson « Kodougouba ».

Certains titres ont été « clipés? »

Oui, nous avons choisi parmi les 13 titres « Saboué » pour « cliper » et lancer l’album. Nous avons fini le tournage depuis le 5 février et nous comptons mettre le clip à la disposition du public le 14 février.

As tu prévu une cérémonie de sortie aussi à Ouaga?

Oui bien sûr. Nous sommes en train d’étudier les dates et le moment venu nous informerons les fans de Ouaga de la sortie officielle. Pour le moment nous nous concentrons sur celle de Bobo Dioulasso. J’ai voulu commencer par là parce que la charité bien ordonnée commence par soi-même. Je précise que je suis natif de Bobo Dioulasso.

Le 14 février c’est la St Valentin, as tu voulu offrir ton album aux amoureux?

Oui oui en effet. Le 14 est un jour spécial et comme je chante l’amour dans l’album, j’ai décidé de le sortir ce jour tant attendu des amoureux pour leur faire plaisir.  Tous les amoureux de Bobo Dioulasso et environnants, je les invite le 14 février au Casino du Zénith à partir de 16h. Il n y aura pas meilleur endroit que là-bas pour passer une soirée en couple.

L’album a été auto-produit ou  t’es tu trouvé un producteur?

Non ce n’est pas de l’auto production. « Kalifa » a été produit par un grand frère du nom de Yacouba Kassamba, PDG de Silures Productions.

Depuis votre séparation, arrives tu à joindre les deux bouts? Peut-on dire que sa va chez toi?

Je ne dirai pas que nous nous sommes séparés ou que le groupe n’existe plus. Non loin s’en faux. L’autre il m’a devancé, il a fait son album et pour ne pas lui faire de l’ombre ou si vous voulez pour lui permettre de faire une large promo, j’ai patienter durant deux ans avant de vouloir lancer mon album. Je ne dirai pas que c’est une dislocation mais plutôt un temps de recul. J’ai toujours fait savoir cela au public durant mes prestations. Cisby et moi sommes comme une femme qui fait des jumeaux. Ils grandissent ensemble et à un moment donné, ils seront obligés d’aller chacun de son côté puisqu’ils ne vont pas épouser la même femme. Mais lorsque survient une situation dans la famille, ils sont obligés de se réunir à nouveau et après chacun ira retrouver sa famille. Voilà comment je dépeint notre situation. Pour montrer aux gens que nous ne sommes pas en conflit, nous avons joué ensemble pendant les Trésors du Faso à Bobo Dioulasso. Nous sommes ensemble, nous nous saluons donc c’est vraiment un moment de recul.

Recul pour mieux sauter?

Tout à fait. Si le chronogramme de tout un chacun le permet et si Dieu le veut bien nous allons revenir ensemble et de la plus belle manière. Pour terminer je voudrais remercier tous ceux grâce à qui, le projet de  l’album « Kalifa » a été concrétisé. Je vais éviter de citer des noms de peur d’en oublier. Je vais surtout saluer et remercier mon producteur qui a cru moi. Merci à tous et à toutes, rendez-vous est pris le 14 février pour la fête.

Propos recueillis par Yannick SANKARA


Articles similaires

50e anniversaire de Jones: Ses élèves humoristes lui font une surprise de taille

Afriyelba

Justin Bieber : il refuse un événement à 5 millions de dollars

Afriyelba

CONFERENCE DE PRESSE DES KUNDE 2020 A ABIDJAN : Pour que la magie s’opère encore

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR