Afriyelba
A la Une Cinéma

Le film Naras city, un miroir de la société et ses fléaux actuels.


Le film Naras City du jeune réalisateur burkinabè Malick Naboalga a été projeté pour la première fois ce lundi 23 janvier 2023 au ciné Nerwaya. Produit en collaboration avec Ousmane Koutou, ce film est un coup d’essai pour la maison Naras Production. Le film traite de question de société, en dénonçant les fléaux qui minent la société burkinabè. L’acteur principal Naras, victime d’injustice dans son village pendant sa jeunesse se mue en justifier quand il devient un homme puissant dans la capitale. 

Le producteur du film Ousmane Koutou.

Naras est un jeune qui a dû fuir son village après avoir été accusé du meurtre de sa fiancée après le décès de son père. Une fois en ville il est de nouveau accusé injustement de vol et jeté en prison. Alors qu’il continue de se battre en faisant de petits boulots après la prison, il reçoit des pouvoirs mystiques qui feront de lui un homme puissant, engagé contre toutes les formes d’injustices. Il reviendra triomphalement dans son village, lavé du crime de sa fiancée et au bonheur de sa mère. Tout au long du film, Naras use de sa position pour combattre les doubles ventes de parcelles, les patrons qui ne payent pas les salaires, les braquages, les faux marabouts, etc. Selon le producteur Ousmane Koutou, le film abordent des thèmes qui conseillent beaucoup.<< Naras City abordent des thèmes qui sensibilisent. On a parlé des fausses accusations, les démarcheurs qui vendent les mêmes parcelles à plusieurs personnes, les patrons qui ne payent pas les employés et pourtant entretiennent des filles, etc>> a-t-il expliqué

Les acteurs et le producteur se sont présentés à l’issue de la projection.

Le tournage du film a réuni une trentaine d’acteurs qui ont travaillé pendant plus de deux ans à Ouagadougou, Koudougou, Koubri et aussi en Côte d’Ivoire. Les acteurs se sont présentés aux hommes de médias et invités venus assister à cette première projection. Le film a coûté une vingtaine de millions et a été financé par le producteur Ousmane Koutou, le réalisateur et acteur principal Malick Naboualga et des personnes de bonne volonté. La jeune équipe malgré les difficultés rencontrées entend réitérer l’expérience et faire mieux les fois à venir.

Naras City passe tous les soirs aux séances de 18 heures 30, 20 heures 30 et 22 heures 30 au ciné Nerwaya jusqu’au 29 janvier. Le ticket d’entrée est fixé à 2000 et 2500 francs CFA.

Par Wend Kouni


Articles similaires

Très joli clip. Tout simplement waou

Afriyelba

NUIT DU ZOUNGOU ZOUNGOU: ON A VOLE LA VEDETTE A BEBETO BONGO

Afriyelba

PREPARATION CAN 2015: Les Etalons battent le Botswana par 2 buts à O

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR